Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
Mademoiselle Chanel vit une vie très animée en s’arrimant à la couronne… // Versace Hublot March LA.B Chanel Patek Philippe Ebel
©

Atlantic Tac

Quand Coco pampille et quand Takashi fleurit : c’est l’actualité saint-valentinienne des montres

Mais aussi la touche française qui redessine la place Vendôme, le nouveau rouge glamour d’une icône seventies, le chocolat chaud aux diamants et les têtes de lion qui en cadrent le grand V…

Grégory Pons

Grégory Pons

Journaliste, éditeur français de Business Montres et Joaillerie, « médiafacture d’informations horlogères depuis 2004 » (site d’informations basé à Genève : 0 % publicité-100 % liberté), spécialiste du marketing horloger et de l’analyse des marchés de la montre.

Voir la bio »

EBEL : Pour le glamour…

À deux jours de la Saint-Valentin [dont il est inutile de vous rappeler la symbolique], impossible de passer à côté de cette Sport Classic d’Ebel, icône tranquille des poignets féminins depuis deux générations. La nouvelle version Lady Retro Red reprend évidemment les codes graphiques qui ont fait le succès de cette collection, mais en les sublimant grâce au rouge vif d’un cadran en nacre ponctué de huit diamants et de chiffres romains dorés. En version plus chic, vous aurez même une lunette sertie d’assez de diamants (47 exactement) pour rendre cette Saint-Valentin inoubliable. Ce rouge très glamour, ces pierres et cet or se marient intelligemment avec l’acier d’un design (29 mm) qui n’a rien perdu de sa fraîcheur depuis la fin des années 1970, jusque dans ses quatre vis apparentes, aujourd’hui devenues le symbole visuel du « sport chic » : la vraie modernité, c’est de savoir rester moderne par-delà les années…

PATEK PHILIPPE : Pour le rêve…

Depuis maintenant plus de vingt ans, la collection Twenty~4 de Patek Philippe incarne une certaine idée de la montre féminine, dans tout son raffinement, son élégance et sa décontraction. Saison après saison, les cadrans vibrent de nouvelles couleurs et les boîtiers de nouvelles pierres. Pour cette Saint-Valentin 2021, Patek Philippe dédie aux femmes quelques nouvelles interprétations, comme cette « manchette » en or rose à cadran chocolat « soleillé », que réchauffe deux rangées de 17 diamants chacune, soit 34 pierres d’une grande pureté. Les grands chiffres arabes apportent une touche sportive bienvenue sur cette montre de haute et précieuse horlogerie. Pour cette Saint-Valentin, Patek Philippe a également prévu des modèles plus accessibles, en acier, avec un nouveau cadran vert olive ou de superbes cadrans gris et bleu.

CHANEL : Pour la demoiselle…

On ne connaît pas beaucoup de femmes capables de rester indifférentes à cette pampille (pendeloque) à l’effigie stylisée de Mademoiselle Chanel rivée à la couronne de remontage de la J12 : à chaque mouvement du poignet, « Coco » – tailleur emblématique, talons et chapeau impeccables – s’anime et attire l’attention sur cette montre en céramique blanche ou noire (à chacune sa préférence) dont la lunette est sertie de facettes en céramique et le cadran de diamants baguette (n’oubliez pas le brillant sur le chapeau de Mlle Chanel). C’est un clin d’œil entre initiées, une sorte de jeu de mots visuels, une prise de distance aussi amusante que respectueuse. Il n’y en aura que 555 – chiffre magique chez Chanel – et elles sont déjà pratiquement toutes commandées par les adeptes de ce culte contemporain qu’est le double C de Chanel…

HUBLOT : Pour les fleurs…

N’insistez pas si elle ne connaît pas Takashi Murakami, cet artiste japonais très à la mode, au confluent très précis de la pop culture, des nouvelles technologies graphiques, de la spéculation artistique contemporaine et des traditions de l’artisanat japonais. Murakami entend fleurir notre quotidien (vidéo ci-dessous) et il s’est associé à la manufacture suisse Hublot pour « humaniser les fleurs ». Sur le cadran, les « pétales » et le « pistil » de ces fleurs de diamants noirs (on en décompte 563) tournent pour indiquer une heure tridimensionnelle qui produit son effet à chaque regard sur le cadran. Cette Classic Fusion Takashi Murakami All Black ne fleurira que 200 poignets sur cette planète : elle est déjà considérée comme un collector par les amateurs d’art contemporain. Si, en plus de marquer la profondeur de vos sentiments, vous faites un bon investissement, que demandez de plus à une Saint-Valentin réussie ?

MARCH LA.B : Pour le style…

Glissons vite l’indispensable « French Touch » dans cette offre de Saint-Valentin, avec la nouvelle Lady Mansart Suprême de March LA.B, gentiment décalée tant par son style que par son prix qui ne ruinera personne. En effet, moins de 850 euros pour un tel concentré de chic contemporain, de tendance gentiment avant-gardiste (le boîtier octogonal en forme de place Vendôme, l’acier doré, la couronne de remontage à quatre heures, le bracelet ultra-modeux à maillons métalliques, etc.) et de distinction au poignet, c’est un vrai cadeau pour une fête des amoureux. C’est même un signe de reconnaissance pour une nouvelle élite générationnelle, qui se détourne des marques d’hier – celles qu’adoraient les parents et les grands-parents – pour vouer un nouveau culte aux marques d’aujourd’hui, qui seront sans doute les icônes de demain…

VERSACE : Pour le rugissement…

Quelle « Valentine » aura le cœur de résister à cette petite Versus (une des collections du couturier Versace) en version Saint-Germain Petite, qu’on remarque pour son boîtier de 32 mm, une taille respectable pour un poignet féminin, mais tout pour son V stylisé et clouté de cristaux Swarovski, qui traverse le cadran noir pour animer le bracelet métallique aux deux médaillons en tête de lion, à six heures et à douze heures. Du grand Versace, italianissime comme il se doit, qui ne sera pas forcément disponible en boutique pour la Saint-Valentin – mais tout le monde sait que le meilleur du plaisir amoureux est l’attente du dénouement…

• LE QUOTIDIEN DES MONTRES

Toute l’actualité des marques, des montres et de ceux qui les font, c’est tous les jours dans Business Montres & Joaillerie, médiafacture d’informations horlogères depuis 2004...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !