Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Chronique du pot aux roses

Jésus-Macron ressuscitera-t-il François Hollande ?

La baudruche de l’oligarchie commencerait-elle en réalité à dégonfler, trop éloignée du réel ? Le ciel des sondages se couvre pour Macron. Mais lui affirme que la politique, "c’est mystique". Alors que son programme est une resucée du hollandisme.

Google et Yahoo, internet

Serge Federbusch

Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.

Voir la bio »

1 – Quand c’est flou c’est qu’il y a un Mou

Prenez vite sa température, il est en surchauffe ! "La dimension christique, je ne la renie pas ; je ne la revendique pas " a déclaré le divin Macron à un intervieweur ajoutant : "il y a beaucoup de gens qui ont ça en tête … la politique, c’est mystique".

Qu’en déduire ? Saint Glinglin de l’Elysée n’a pas besoin de revendiquer un rapport charismatique avec ses ouailles dans les meetings : il INCARNE la rédemption des péchés de la France par l’effet miraculeux de ses vocalises. Même Sainte Poitouche des Charentes, Sœur Ségo en politique, n’avait pas été aussi près du bon Dieu en 2007 !

La baudruche de l’oligarchie commencerait-elle en réalité à dégonfler, trop éloignée du réel ? Le ciel des sondages se couvre pour Macron. Il lui faut donc allumer des contre-feux et expliquer au peuple que, ma foi, s’il est critiqué, c’est que de vilains Russes ourdissent des complots contre lui. Mardi matin, Richard Ferrand, député et secrétaire national d’En Marche, a accusé la Russie d'ingérence dans la campagne. D'après lui, Vladimir Poutine chercherait à empêcher l'élection de son idole ! Il n’ont que cela à faire au Kremlin ... A quand le parapluie empoisonné ? Et Kim Jong-Truc, il est dans le coup ?

Ce dérivatif a pour objet de donner à Macron une importance qu’il n’a pas et de faire oublier les béances de ses propositions. Les commentateurs finissent d’ailleurs par s’étonner que Macron revendique son absence de programme. Ils regardent alors ce qui en tient lieu et là … surprise ! Nous avons droit à une resucée de hollandisme, réalisent-ils soudain.

Le transfert des cotisations sociales vers la CSG, qui va frapper durement les braves retraités qui envisagent de voter Macron, n’est que la poursuite du « Pacte de responsabilité » de Hollande par d’autres moyens. Quant à la suppression de l’ISF pour le patrimoine financier et son alourdissement inévitable pour les actifs fonciers, il a surtout pour logique, dans la foulée de ce qu’a vicieusement fait Mou-Président durant cinq ans, de pressurer les classes moyennes "supérieures" dont les biens immobiliers constituent précisément une grande partie de la richesse.

Jésus-Macron va-t-il pouvoir ressusciter Hollande ?

Macron est bel et bien le candidat de cette oligarchie qui, depuis quarante ans, après avoir rincé le prolétariat, l’avoir asservi par des allocations et livré au communautarisme, a décidé de s’en prendre aux derniers ménages solvables.

Quand ce projet politique sera mis à jour, il est possible que la macronisme s’embrase en un feu de paille. Pour les adeptes de ce gourou, cela vaut bien une réactivation du mythe du Russe au couteau entre les dents.

2 – Les trumpettes de l’apocalypse

La gauche bobocratique mondiale est atteinte de convulsions à la simple évocation de Trump. Pas un jour ne se passe sans que Libé ou l’Obs, en France, ne s’interrogent sur la santé mentale du président américain et sa nécessaire destitution par un tribunal journalistique.

Son crime est atroce : cet odieux individu a décidé de mettre en œuvre ses promesses de campagne. Ce n’est pas un politicien français qui nous ferait un coup pareil ! En attendant, un nombre croissant d’Américains soutient les mesures migratoires de Trump. Il faudrait construire des asiles d’aliénés pour ces millions d’égarés.

3 – Fillon nous à rien

J’ai droit, comme tout le monde, à mon moment de lâcheté après tout. Je n’écrirai donc pas à quel point est délétère le réflexe grégaire et clanique des électeurs de droite qui volent au secours de Fillon. Entre les injures et les menaces de désabonnement, la rédaction d’Atlantico va m’en vouloir !

Chaque jour qui passe mène pourtant les Républicains plus près du point de non-retour. Si le Parquet financier national est composé de républicains, au sens non partisan du terme, il est urgent qu’il mette fin à ce sketch et classe l’affaire ou renvoie Fillon en correctionnelle pour qu’une page soit tournée, en avant ou en arrière.

4 - Qu’est-ce que la 6ème République ?

La combinaison des défauts de la Cinquième et de la Quatrième, comme on le verra dès juillet prochain si le futur président, mal élu, fait face à une Assemblée nationale sans majorité. Une instabilité ministérielle sans possibilité de recomposition politique : le cygne a commencé à chanter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !