Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©

Revue de presse people

Anne Sinclair/DSK : partis, mais ensemble

Le 17 novembre, ils se sont envolés en Israël, vers “ une nouvelle vie ”. Fini, l’inexorable feuilleton ? Pas vraiment.

Barbara Lambert

Barbara Lambert

Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.

Voir la bio »

Peur d’un procès, “ Gala ” ? Mouahahaha ! Une semaine après la mise en garde du couple Strauss-Kahn et l’ouverture de plaintes à l’encontre de différents journaux — et d’Henri Guaino —, le people du mercredi affiche en grand et en très gros… qui, on vous le demande un peu ? Anne Sinclair “ toujours avec DSK ” ! Efficace, la couverture promet des “ photos exclusives ” et, d’entrée, désamorce les motifs de fâcheries d’un “ Ils ne divorcent pas ! ”. En gros titre, “ Gala ” le souligne, ce faisant : “ Harcelée, Anne Sinclair quitte la France ” et promet de tout nous dire sur “ la nouvelle vie (de la journaliste et de l’ancien patron du FMI) en Israël ”. Roulement de tambour…

 

Un aller sans date de retour

Photos à l’appui, donc, “ Gala ” déroule le film : “ Jeudi 17 novembre, aux alentours de 9 heures, à Roissy Charles de Gaulle, terminal 2A, Anne Sinclair et Dominique Strauss-Kahn enregistraient leurs bagages au comptoir El Al, la compagnie israëlienne.. En hébreu, appuie le mag, “ El Al ” signifie “ vers les hauteurs ”, tout un symbole ”. Comme entrée en matière, on a fait plus léger. “ Anne et Dominique, précise le journal, (ont pris) ensemble cet aller sans date précise de retour (Anne y restera plusieurs semaines, lui a mis en option différentes dates de retour pour répondre à d’éventuelles convocations de la justice. (…) Hébergés près de Tel Aviv chez un ami d’enfance qui était déjà venu les soutenir à New York (“ l’homme d’affaires Jean Frydman ”, à en croire “ VSD ”, ndlr), Anne Sinclair et son époux ont décidé de faire table rase du passé. De se redonner une chance sous un ciel plus clément. Ils y fêteront sans doute, le samedi 26 novembre, leur vingt ans de mariage. (…) Se reconstruire passe aussi par un rebond professionnel et, là encore, Israël pourrait se révéler une bonne opportunité : DSK profitera ainsi de son séjour pour étudier une proposition de job dans le secteur privé ”. Tandis qu’“ Anne ” rentrera à Paris pour superviser le lancement du “ Huffington Post ” français ?

 

Ivan Levaï : “ Anne n’écrit pas de livre ! ”

Toujours prompt à servir ( ? ?) la cause de son ex-femme, Ivan Levaï, interrogé par le journal, dément haut et fort les rumeurs selon lesquelles “ David et Elie, les fils (qu’il a eus avec Anne Sinclair) auraient d’ores et déjà pris leurs distances avec leur beau-père, le premier (se disant) même “ très en colère ” et (ayant dit) à sa mère que “ cette fois, il ne prendrait pas part à une réconciliation ”. “ Tout ceci est faux !, clame Ivan Levaï. C’est même moi qui leur ai appris ce qu’on leur faisait dire ! On en a marre ! J’ai un fils qui a un bébé adorable de cinq mois bientôt (Jasmine, ndlr), rien n’est plus beau que ça, mais ce fils a une mère contre laquelle on s’acharne. Comment se livrer totalement aux joies de la paternité si on a une mère qui souffre ? Quelque part, on lui vole un peu de son bonheur… Je suis très en colère ”. A l’évocation d’un livre qu’Anne Sinclair s’apprêterait à publier en janvier pour donner sa version de cette affaire, reprend “ Gala ”, son ex-mari coupe à nouveau d’un “ Faux ! Comme toujours, poursuit Ivan Levaï, ceux qui parlent ne savent pas. Moi, j’ai juste une chose à dire : pourquoi cherche-t-on à piétiner Anne, qui n’y est pour rien, et un homme dont il est entendu qu’il ne dérangera plus personne ? Pourquoi ? Tout ceci est politique avant d’être médiatique. J’espère seulement qu’il n’y aura pas de drame dans cette histoire… ” Pour éviter les “ drames ”, un peu de silence, Ivan, c’est trop demander ?

 

Pour Anne Sinclair, “ la honte ne vient pas des écarts de DSK ”

Et puisqu’on parle de silence, de son absence, et du trop-plein de médiatisation, voici ce que dit le psychiatre Jean-Paul Mialet à propos de ce qui cause le plus “ de mal ” à Anne Sinclair. “ “ Pour une femme, dit-il à “ Gala ”, les relations tarifées que peut avoir son mari ne sont pas plus humiliantes qu’une liaison, je dirais même le contraire. (…) Il y a deux possibilités, poursuit le médecin, soit la femme était au courant, fermait les yeux sur ce qu’elle considérait comme des fantaisies et dans ce cas peut lui reprocher sa maladresse politique. Soit elle ne l’était pas et découvre, auquel cas il y aura une réévaluation de son compagnon en tant qu’homme. Mais dans tous les cas, la médiatisation fait énormément de mal. Dans une situation lambda, le couple ferait un chemin en privé pour trouver un accord soit sur de nouvelles bases, soit dans une séparation. Dans ce cas, il ne s’agit plus d’un couple, mais d’un trio : Anne Sinclair, Dominique Strauss-Kahn et le public, qui agit comme un amplificateur ”. La souffrance, explique l’hebdo, viendrait alors moins de l’autre que de tout ce tintamarre fait autour de questions de libertinage qui, finalement, sont assez courantes dans la sphère privée. Surtout quand on évolue dans un univers de grandes sollicitations, comme c’est le cas d’un homme qui, patron du FMI et envisagé comme futur président des Français, fut un temps sur le toit du monde. “ C’est une possibilité, avance Jean-Paul Mialet, et dans ce cas, la honte et le déshonneur ne viennent pas d’écarts, qui font partie du privé, mais de la médiatisation qui en est faite ”. Leur décision récente de quitter la France, conclut “ Gala ”, tout comme celle de porter plainte pour atteinte à la vie privée (…) semblent aller dans ce sens ”. Quoi qu’on en pense, pour “ elle ” — comme pour nous —, Israël, en vrai, c’est l’espoir de pouvoir à nouveau respirer. Si seulement ça pouvait durer…

 

Tristane en haut de l’affiche

Signe qu’on n’est pas prêt d’avoir la paix, le couple Sinclair/DSK à peine envolé, Tristane Banon contre-attaque et s’affiche, cette semaine, dans pas moins de trois hebdomadaires. Après “ L’Express ”, jeudi, la fille d’Anne Mansouret enfonce le clou ce samedi dans “ Voici ” et dans “ Be ”, dont elle fait même, scoop !, la couverture. Barrée d’un “ Je revis ” plutôt joyeux, la une, où la belle pose, un brin provocante, en jean et pull rouge à trous-trous, ne s’accorde pas tout à fait, en vérité, avec sa “ lettre ouverte ”, rédigée “ à l’occasion de la journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes ”, et son interview, présentée quelques pages plus loin. Au journaliste qui l’interroge sur son moral (et qui, le papier ne le dit pas, est aussi un écrivain du “ Diable Vauvert ” où elle a publié son livre), Tristane Banon le dit d’emblée : “ Ca ne va pas du tout. Une fois l’affaire terminée, (…) tu fais le décompte de tout ce que tu as perdu dans la bataille : des potes, ton boulot, beaucoup de légèreté. Je ne peux plus me voir en peinture. Sur les photos, j’ai vieilli d’un coup ”. Hou, c’est pas gagné !

 

“ Anne Sinclair : la plus grande cocue de l’histoire des médias ”

“ Que pensez-vous de l’attitude d’Anne Sinclair dans toutes ces affaires ? ”, lui demande “ Be ”. —“ Je ne peux pas m’empêcher d’avoir un minimum de solidarité pour une femme qui est la plus grande cocue de l’histoire des médias, répond-elle. Elle doit morfler. DSK aussi. Celui qui est pris la main dans le sac morfle au moment où il faut payer la note. Il a vieilli d’un coup, lui aussi. Anne Sinclair, j’ai longtemps pensé que c’était une femme aveuglée, dans le déni. Je n’aurais jamais dit du mal d’elle avant le 15 mai. (…) Mais elle a continué à le couvrir, à payer, à montrer qu’elle était auprès de lui. (…) Anne Sinclair a une énorme part de responsabilité ”.

 

“ Anne Sinclair devrait divorcer : elle en sortirait grandie ”

A “ Voici ”, Tristane Banon le dit plus explicitement, encore : “ Aujourd’hui, (Anne Sinclair) ne peut pas refuser de voir la réalité en face. Elle est forcément complice ”. —“ Selon vous, elle devrait divorcer ? ”, lui demande le people. —“ Elle agit sans doute par fierté, elle ne veut pas donner raison à ceux qui les ont lâchés. Mais elle sortirait grandie d’un divorce. Pour toutes les femmes, ce serait un message capital ”. —“ Votre vie sentimentale est un peu chaotique, lui fait remarquer “ Voici ”… —“  A force de lire ça, j’ai presque fini par y croire ! Et puis, j’ai pris un stylo et j’ai compté. Il y a eu onze hommes dans ma vie, ce qui ne fait pas de moi la putain de la République ! 

 

Demi Moore victime de la médiatisation comme Anne Sinclair ?

Vous voulez la preuve qu’il n’y a plus de frontière entre le people et le politique ? Prenez l’affaire Demi Moore/Ashton Kutcher, l’histoire de leur séparation… Atlantico vous l’apprenait en début de semaine dans une pépite, “ Public ” revient abondamment ce samedi sur le sujet : de “ source proche ”, ce sont les goûts bisexuels de l’actrice qui seraient à l’origine du divorce de la cougar et du lionceau. “ Demi est bisexuelle, raconte l’animatrice Chelsea Handler dans “ Public ”. Elle voulait qu’ils forment un couple libre. Elle organisait pour Ashton et elle des parties de jambes en l’air à trois. Son jeune mari ne pouvait lui donner tout ce dont elle avait besoin. Donc, elle conviait souvent une femme à se joindre à eux pendant leurs nuits d’amour ”. 

“ Ces révélations, appuie le people, sont confortées par l’interview de Brittney Jones, 22 ans, une autre amante d’Ashton : “ Il m’a dit qu’ils étaient un couple libre avec Demi. En fait, il ne la trompait pas vraiment quand il couchait avec moi. (…) Je suis allée plusieurs fois chez eux, dans leur villa de Beverly Hills. Pendant qu’on couchait ensemble sur leur canapé, Demi nous filmait. A chaque fois que j’ai vu Ashton, il était très doux quand il embrassait mon corps, mais il culpabilisait souvent quand on ne se voyait que tous les deux. D’habitude, il partageait ses maîtresses avec Demi ”. “ Celle qui joue les femmes trompées et meurtries depuis un mois, conclut le journal, aurait en fait été prise à son propre jeu. “ Ce que Demi ne supporte pas, confie Chelsea Handler, ce n’est pas qu’Ashton l’ait trompée, mais que cela se sache. Ca, elle ne peut le lui pardonner ”. Un peu comme Anne Sinclair, le divorce — la séparation — en moins ?

 

Carla/Valérie : le match des premières dames

Mais revenons à des sujets plus légers… une bataille de reines, par exemple ! Campagne oblige, “ Grazia ” se fend aujourd’hui d’un sondage, des plus instructifs, sur le “ potentiel première dame ” de Carla Bruni-Sarkozy et Valérie Trierweiler. “ A croire que la popularité de Carla Bruni-Sarkozy est inversement proportionnelle à celle de son époux, note l’hebdo. Selon notre sondage, 62 % des femmes préfèreraient aller faire du shopping avec elle plutôt qu’avec Valérie Trierweiler, 53 % veulent faire la fête avec elle plutôt qu’avec Mme Hollande et, en cas de chagrin d’amour, s’épancher sur l’actuelle First Lady. Carla pourrait même être leur boss (40 %) ou garder leurs enfants (55 %). La seule chose qu’elles ne leur confieraient pas, c’est leur mec (56 %)… ” Ah, ah ! “ A part cette image de serial séductrice, reprend le mag, la Présidente aurait-elle tout bon et Valérie Trierweiler tout faux ? En réalité, c’est un peu plus compliqué. Cette dernière n’a pas d’image… du tout. Discrète, habituée à être observatrice plutôt qu’observée, elle n’est pas encore connue des Français. Et il est vrai qu’elle affronte une reine de la com ”. Valérie, au boulot !

 

A lire, encore

Le papier de “ Paris-Match ” sur Danielle Mitterrand, plutôt bon, voire touchant.

Dans “ Match ”, encore, mais dans un tout autre registre, “ Christine Lagarde : la zen attitude ”, assez cocasse, ne serait-ce que pour les photos, et l’interview de Sylvie Vartan, instructive quant aux différences entre “ Tony ” Scotti et Johnny.

Rayon amour(s) : Jennifer Lopez continue de roucouler avec Casper, son toy-boy de 24 ans : “ Elle a le corps d’une fille de 20 ans ”, dit-il (“ Gala ”) ; en même temps qu’une victoire, Shy’m a trouvé l’amour sur le plateau de “ Danse avec les stars ” : Charles, 22 ans, infographiste (“ Voici ”) ; Katy Perry se retire de la scène pour un an… pour mieux se consacrer à Russell Brand et à leur futur bébé (“ Public ”) ; la rumeur selon laquelle Kate Middleton serait enceinte enfle : la princesse a fait un malaise à Balmoral (“ Public ”) ; Justin Bieber n’est finalement pas le père du bébé de Mariah Yeater (“ Gala ”) ; Nicole Sherzinger et Lewis Hamilton “ se donnent une nouvelle chance ” (“ Public ”) ; Kris Humphries réclame 10 millions de dollars à Kim Kardashian pour divorcer (“ Public ”) ; en réponse à l’interview de Manuela ex-Lagardère parue dans “ Grazia ” il y a quinze jours (voir la revue de presse), Jade Foret a twitté : “ Si Manuela veut Arnaud, qu’elle le reprenne, alors. J’en ai marre ! ” avant de préciser qu’elle n’était pas prête à lâcher son homme (“ Grazia ”) ; dans “ Field dans ta chambre ”, la petite Mathilde Warnier, 20 ans, a dit en direct à Nicolas Bedos qu’elle ne savait pas qui, d’elle ou de lui “ était le plus pute des deux ”, hors plateau, l’étudiante a filé direct dans son lit (“ Voici ”).

En bref, sinon : après l’élection de Bradley Cooper comme “ homme le plus sexy de l’année ” par le magazine "People", le Net, outré, s’est mobilisé pour défendre Ryan Gosling (“ Public ”, “ Grazia ”, “ Elle ”) ; Lady Gaga a reversé la moitié de sa fortune, soit 37 millions d’euros, à son père (“ Public ”) ; Scarlett Johansson va adapter au cinéma “ La traversée de l’été ” de Truman Capote (“ Be ”) ; retirée des circuits, la grande Oprah Winfrey revient le 1er janvier avec une nouvelle émission, “ Oprah’s New Chapter ” (“ Be ”) ; Carla Bruni-Sarkozy a enregistré une version de “ Jolis sapins ” de Michel Fugain sur le nouvel album de Michel Legrand (“ Voici ”) ; le créateur Marc Jacobs s’est fait voler sa collection à bord de l’Eurostar (partout) ; intronisée par Christian Louboutin himself, l’ex-escort girl Zahia est devenue une “ it-girl ” (“ Public ”) ; l’enquête sur la mort de Natalie Wood, morte noyée en 1981, a été rouverte après les révélations du skipper Dennis Davern, présent le soir du drame (“ Grazia ”, “ Elle, “ Be ”).

Côté dossiers, à côté des “ spécial cadeaux ” de “ Public ” (par couleur) et de “ Be ” (par famille), du “ Plus ronde, plus belle ” de “ Elle ”, gros plébiscite pour “ Les stars au naturel ” de “ Public ” : un poil méchant, forcément, mais rassurant : oui, les stars sont comme nous — enfin presque…

Le sujet vous intéresse ?

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !