Le commercial colonial français après la Révolution : rupture ou continuité ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Le commercial colonial français après la Révolution : rupture ou continuité ?
©

Radio Atlantico

Le commercial colonial français après la Révolution : rupture ou continuité ?

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico revient, le temps d'une seconde émission, sur l'histoire du commerce maritime aux XIXème et XXème siècles. Olivier Grenouilleau historien, grand spécialiste de l’esclavage et de l’histoire maritime et coloniale est ici interviewé par Mari-Gwenn Carichon.

Après une première émission consacrée aux débuts de l’aventure en Atlantique, Storiavoce vous propose un second cours d’histoire sur le commerce maritime aux XIXème et XXème siècles. La Révolution provoqua-t-elle une rupture dans le système colonial ?  Comment évolue le commerce maritime pendant le constitution de l’Empire colonial ?  Pourquoi le divorce entre l’empire colonial et le capitalisme français selon l’expression de Jacques Marseille? Olivier Grenouilleau est interrogé par Mari-Gwenn Carichon au cours de cette émission enregistrée avec le concours de l’association Outre-Mer Développement.

L’invité : Olivier Grenouilleau est historien, membre du centre Roland Mousnier, connu pour être grand spécialiste de l’esclavage et de l’histoire maritime et coloniale. Son essai sur Les traites négrières en 2004 a été couronné de nombreux prix. Il vient de publier chez CNRS éditions Fortunes des mers et sirènes coloniales (24,00€).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !