Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Et si le Moyen-Âge était bien plus actuel et moderne qu'on ne le croit ?
©

Radio Atlantico

Et si le Moyen-Âge était bien plus actuel et moderne qu'on ne le croit ?

Considéré comme un âge obscur nourri de violences, le Moyen-Âge est pourtant très actuel pour celui qui se donne la peine de l’étudier quelque peu. Les liens entre notre époque et le Moyen-Âge sont plus forts qu’on ne le croit. Storiavoce vous propose, en partenariat avec Atlantico, une émission avec Pauline Guéna, spécialiste de l'histoire médiévale, interrogée par Christophe Dickès

 

Au XIXe siècle, l’écrivain Charles-Augustin Sainte-Beuve, qui connaissait la psychologie et la nature humaine, remarquait que chaque nouvelle génération pensait que le monde était né avec elle. Pourtant, ajoutait Sainte-Beuve, les hommes repassent par les chemins empruntés par leurs ancêtres. Même si nous avons l’habitude de dire un peu trivialement que l’Histoire ne nous ressert pas les mêmes plats, les hommes n’évoluent guère d’un siècle à l’autre : ils ont ainsi les mêmes intérêts et cultivent les mêmes passions même si leur environnement change. D’où, dans l’histoire, l’existence de permanences. Il existe un double écueil à refuser ces permanences : le premier consisterait à dire selon l’adage latin Laudator Temporis Acti: « C’était mieux avant »; le second à affirmer au contraire que l’existence était pire dans les temps anciens. Depuis le XIXe siècle, le Moyen-Âge fait partie de cette deuxième catégorie. Considéré comme un âge obscur nourri de violences, il est pourtant très actuel pour celui qui se donne la peine de l’étudier quelque peu. Il réfléchit sur la responsabilité des puissants dans le monde, il évoque la place de l’étranger dans les sociétés, il parle même des changements climatiques ou bien de l’éducation des générations futures. Ainsi, les liens entre notre époque contemporaine et le Moyen-Âge sont bien plus forts qu’on ne le croit. Storiavoce vous propose de découvrir ces permanences et ces liens entre par exemple les Templiers et l’écologie, entre l’amour courtois, le fin amor, et les séries que vous regardez sur Netflix, ou encore entre le développement de l’imprimerie et les tablettes Samsung ou Kindle…. Une émission avec Pauline Guéna, interrogée par Christophe Dickès.

Retrouvez le podcast de l'émission sur StoriaVoce

A écouter aussi sur Atlantico avec Storia Voce :

- François Ier était-il vraiment le roi de légende de nos manuels scolaires ?

De Gaulle et Bonaparte: mythe et réalité de deux héros (si) Français

L’Eglise catholique a-t-elle des raisons d’avoir peur de son histoire ?

- Le Moyen Age n’a rien à voir avec ce qu’on vous en a appris à l’école

- Quand Michel Onfray prend des libertés avec l’histoire du Christianisme…

- Philippe Séguin, le remords de la droite

Marie-Louise, une jeunesse impériale

- Pourquoi Charles VII, le roi qui a abandonné Jeanne d’Arc, n’était pas le salaud qu’on croit

Mais que pouvaient bien manger Jésus, Marie-Antoinette, Napoléon ou Churchill ?

Si Louis XVI était mort en 1783, il aurait été considéré comme un des plus grands rois de France. Et l’homme à qui il le devait s’appelait Vergennes

Toutes ces idées reçues que nous avons sur la Seconde Guerre mondiale

Orgies romaines, chasse au sanglier des Gaulois… : le monde de l’époque d’Astérix ressemblait-il vraiment à l’idée qu’on s’en fait ?

Comment Lénine est devenu l’inventeur du régime le plus meurtrier de l’histoire

- La chute de Rome n’a pas eu lieu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !