Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Reuters

Dérapages

Violences policières : 48 enquêtes en cours de l'IGPN depuis le début des manifestations

La "police des polices" a rendu, ce lundi, son rapport pour l'année 2015.

Depuis 4 ans, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) publie, à la demande Manuel Valls, un rapport annuel sur les activités de la police mais aussi sur les enquêtes qui visent les policiers. "Depuis le début du mouvement social, nous avons été saisis de quarante-huit enquêtes judiciaires" a ainsi déclaré sa directrice, Marie-France Monéger. Cette dernière tient à mettre en rapport ce chiffre avec celui du nombre de manifestations qui a eu lieu dans toute la France (1500, selon elle). "Ce n’est pas grand-chose" assure-t-elle, soulignant qu'elle n'avait "pas du tout le sentiment qu’il y ait une grosse problématique (…) Il n’y a rien de neuf sous le soleil de ces quinze dernières années. Ce qui est neuf, c’est la multiplication des caméras et la mise en ligne [d’images] sur les réseaux sociaux."

Plusieurs vidéos, impliquant des policiers, ont justement choqué l'opinion publique. Le 26 mai dernier, un jeune homme est tombé dans le coma après l'explosion d'une grenade de désencerclement.

Concernant l'usage des armes, le rapport pointe du doigt une forte hausse (67%) de l'usage du pistolet à impulsion électrique (Taser). "Il s’agit surtout d’un usage en mode pointage, à savoir une simple mise en joue" souligne néanmoins Marie-France Monéger. L'utilisation du flash-ball est en baisse de 15%. Quant aux grenades de désencerclement, leur usage reste stable.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !