Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers

En hausse

Violences en France : plus de 500 000 crimes et délits répertoriés en un an

C'est ce que révèle ce jeudi Le Figaro qui s'appuie sur le contenu du tableau de bord confidentiel du ministre de l'Intérieur.

Les faits de violences ne cessent d'augmenter en France. C'est ce qui ressort d'un rapport censé être confidentiel. Mais celui-ci a fuité et Le Figaro s'en est procuré une copie. Ainsi, selon un "tableau de bord" de 300 pages remis le mois dernier à Bernard Cazeneuve le ministre de l'Intérieur, pour la période du 1er juin 2013 au 31 mai 2014, "les atteintes volontaires à l'intégrité physique se chiffrent très précisément à 504 081 infractions, contre 485 601 l'année précédente", soit une augmentation de 3,8%.

Remis à jour mois après mois, ce rapport permet comme l'indique Le Figaro de suivre "l'évolution des crimes et délits enregistrés" par les services de la place Beauvau et de "piloter l'activité opérationnelle de la police et de la gendarmerie".  Toujours selon le quotidien les violences contraventionnelles sont aussi comptabilisées. A savoir "des faits qui relèvent du tribunal de police et non de la correctionnelle, puisqu'à la différence des violences délictuelles ils n'entraînent pas d'incapacité de travail de huit jours ou plus". Cela va de la violence de rue au vol un peu musclé de téléphone portable jusqu'aux violences à l'école ou dans le cadre privé. Selon ce "tableau de bord", ces événements sont passés en un an de 118 214 à 137 159, soit une hausse de 16%.

De plus, toujours selon Le Figaro, il faut distinguer les violences crapuleuses, commises dans le but de voler, des violences non crapuleuses,  appelées aussi "violences gratuites". Ainsi, les premières diminuent légèrement, passant de 124 199 faits à 122 763 infractions (-1,1%). Dans le détail, les règlements de comptes entre voyous (66 faits) augmentent de 20%, les homicides pour vol (28 faits) diminuent de 12,5%, mais les tentatives (88 faits) grimpent de 60%, comme les prises d'otages à l'occasion de vols (37 faits). En revanche, tous les types de vols à main armée diminuent dans de larges proportions, qu'ils visent les commerces (-13%), les banques (-28%) ou les fourgons (-35%).

De leur côté, rapporte le quotidien national, les violences non crapuleuses ont augmenté de 4,76% passant de 257 548 faits  contre 245 854 l'année précédente. Dans le détail une nouvelle fois, les seuls coups et blessures volontaires, occasionnant au moins une semaine d'arrêt aux victimes, avoisinent désormais les 200 000 faits par an. Enfin, les violences sexuelles montent dangereusement, passant de 27 364 faits à 29 015 (+ 6%), avec près de 3% de hausse dans les villes et plus de 10% dans les campagnes. 

  

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !