Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Vers un "rassemblement" du Modem et de l'UDI ?
©Reuters

Centre

Vers un "rassemblement" du Modem et de l'UDI ?

François Bayrou se dit "prêt à examiner les possibilités" d'un "rassemblement" du Modem avec l'UDI, tandis que Jean-Christophe Lagarde s'est déclaré libre de toute alliance avec LR.

Le président du MoDem François Bayrou s'est dit "prêt à examiner toutes les possibilités de rassemblement" de son parti avec l'UDI, dimanche lors de l'université de rentrée du MoDem à Guidel (Morbihan). 

Il réagissait ainsi à la déclaration du président de l'UDI Jean-Christophe Lagarde, qui a estimé dans le Journal du Dimanche que l'alliance avec LR "n'est plus une obligation". "La recomposition politique en cours nous rend désormais libres de toute entrave et de toute alliance. Libres de toutes nos positions, que ce soit vis-à-vis du gouvernement ou de toute formation politique", a déclaré Jean-Christophe Lagarde dans le journal dominical. "Nous sommes désormais libres de toute alliance. Ce que je veux construire à partir de l'UDI, c'est une force politique qui ne sera plus jamais supplétive des Républicains. Cette page avec LR est tournée. Mais je refuse tout autant d'être un laudateur zélé du pouvoir !", a-t-il insisté.

M. Lagarde "a dit 'le lien avec LR, c'est fini, c'est derrière nous'. Il a dit: 'plus jamais nous ne serons des supplétifs'. La mission qui est la mienne est de saisir les balles au bond. Il faut accepter de saisir les occasions", a réagi François Bayrou.

"Si vraiment la déclaration est fondée, si vraiment il a décidé qu'ils ne seraient plus des supplétifs contrairement au choix qu'il a fait de manière continue pendant des années et des années, si vraiment il a décidé de se mettre en marche lui aussi sur la route de l'indépendance, alors il faut que nous en tirions des conclusions", a-t-il ajouté.

Lu dans La République des Pyrénées

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !