Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Environnement
©GEORG HOCHMUTH / APA / AFP

Sauver Greta

Une pétition lancée contre l'instrumentalisation de Greta Thunberg

Une demande a été faite auprès des Nations Unies.

L'auteur de la pétition se nomme Grégory Roose et il se dit comme affolé de l'état de la prêtresse de l'écologie Greta Thunberg. Il accuse d'ailleurs les parents Thunberg de se concentrer sur le combat que leur fille mène plutôt que sur elle-même : "La jeune suédoise de 16 ans a des convictions, c’est une certitude. Mais ses parents irresponsables laissent leur fille, atteinte d’une forme d’autisme, sécher les cours chaque vendredi et parcourir le monde pour 'sauver le climat', au détriment de sa santé physique et mentale."

De même pour ces stratèges du marketing qui ont propulsé Greta Thunberg comme icône de la lutte contre le réchauffement climatique. "Qui s’interroge sur la souffrance que cette enfant, atteinte d’une forme d’autisme, peut endurer pour assurer le rôle d’égérie de l’écolo-catastrophisme voulu par d’autres ?" Grégory Roose vise particulièrement Ingmar Rentzhog, un "petit génie suédois des public-relations" impliqué dans le développement du capitalisme vert, selon lui.

Sa requête est donc très claire : "J'ai décidé de lancer cette pétition pour demander aux Nations Unies de faire respecter la convention internationale des droits de l’enfant et de faire cesser l’exploitation de la jeune Greta, atteinte d’une forme d’autisme, avant qu’un drame ne se produise."

Valeurs actuelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !