Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©IAN LANGSDON / POOL / AFP

Nomination

Un proche d'Emmanuel Macron nommé à la tête de LCP

Bertrand Delais a été choisi par l'Assemblée nationale pour la présidence de La Chaîne parlementaire, indique Marianne.

Ce mercredi 14 mars, Bertrand Delais a été choisi pour la présidence de LCP, affirme Marianne. En effet, lors de la réunion du bureau de l'Assemblée nationale, François de Rugy a annoncé sa préférence pour ce journaliste-documentariste. Ce choix a été confirmé par un vote du bureau à 12 voix contre 7 et une abstention, celle de François de Rugy, selon l'AFP. Selon Marianne, Bertrand Delais était le "candidat le mieux noté par les députés de la majorité lors des épreuves de pré-selection". De plus, c'est un proche d'Emmanuel Macron.

Un ami d'Emmanuel Macron

En effet, comme l'indique Marianne, les deux hommes se sont rencontrés en 2011 au comité de la rédaction de la revue Esprit. Depuis, ils sont restés très proches. Selon Marianne, lors de la campagne présidentielle, Bertrand Delais avait prodigué quelques conseils sur les discours d'Emmanuel Macron et a également été sollicité pour intégrer un groupe de travail d'En Marche. Pour sa défense, il avait affirmé qu'il était présent "muni de sa caméra afin de tourner des scènes de son film". Ce dernier, intitulé "Macron, en marche vers l'Elysée", a été diffusé sur France 2 après l'élection d'Emmanuel Macron. En outre, chroniqueur dans le Huffington Post, Bertrand Delais ne cesse de louer les qualités du chef de l'Etat depuis le mois de mai. Quelques piliers de LCP ont même affirmé à Marianne que certains conseillers ont soutenu la candidature de Bertrand Delais. "Bruno Roger-Petit [porte-parole de l'Elysée, NDLR] passe des coups de fil aux députés LREM en leur disant : 'Delais est mon candidat'", assurait un des piliers de LCP à Marianne, il y a quelques semaines. In fine, Marianne indique que Bertrand Delais "a mené une campagne habile, en rencontrant tous les députés membres du comité de sélection".

Bertrand Delais a d'ores et déjà quelques idées pour apporter un nouveau souffle à la chaîne. Selon Marianne, dans son projet stratégique, transmis aux députés en janvier dernier, il affirme que "la priorité absolue pour LCP-AN est d'être un outil pour rétablir la confiance du citoyen envers ses représentants". En outre, il souhaite "que le site internet de LCP puisse offrir des informations claires sur les travaux de l’Assemblée (commissions, missions diverses) pour ne pas laisser le monopole de l’information parlementaire à un site contestable tel que nosdéputés.fr". In fine, il entend mettre fin à l’émission 'J’aimerais vous y voir', qui propose aux députés de s'immerger pendant quelques jours dans le quotidien de leurs électeurs. "L’émission 'J’aimerais vous y voir' sera supprimée. C’est pour moi une question de principe compte tenu de ce que véhicule ce programme. En effet, elle véhicule une forme de populisme latent puisqu’elle part du postulat d’une méconnaissance des élus de la vie réelle", a indiqué Bertrand Delais.

 

 

Lu sur Marianne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !