Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
TF1, RTL, le Figaro, Valeurs Actuelles... : les médias privilégiés par les électeurs de droite
©

Le média ne fait pas le moine

TF1, RTL, le Figaro, Valeurs Actuelles... : les médias privilégiés par les électeurs de droite

Par ailleurs, selon le sondage Ifop-Marianne publié ce vendredi, Valeurs Actuelles et France Info seraient les médias les moins hétérogènes au niveau de la couleur politique de leurs lecteurs ou auditeurs.

Un sondage Ifop-Marianne publié ce vendredi a cherché à faire le parallèle entre les "habitudes médiatiques" des Français et leur couleurs politiques, notamment lors des municipales de ce dimanche. Sans surprise, les quotidiens préférés des sympathisants de droite sont Le Figaro, La Croix, Le Parisien, Les Echos et les journaux gratuits. Respectivement 60, 57, 39, 36 et 35% des lecteurs de ces journaux ont voté à droite ou au centre lors des dernières élections municipales - élections pour lesquelles 61% des lecteurs de Libération, 51% de ceux du Monde et 48% de ceux de l'Humanité, ont voté à gauche. Par ailleurs, il s'avère que les médias d’information en continu séduisent d'avantage l’électorat de droite. Ainsi 34 % des auditeurs de France Info ont voté pour une liste de droite contre 27% pour une liste de gauche. Par ailleurs 39% des téléspectateurs de BFM-TV, iTélé et LCI ont voté à droite et/ou au centre contre 25 % à gauche.

Sans grande surprise non plus, le sondage révèle également que le lectorat de Valeurs actuelles est le moins hétérogène de tous les hebdomadaires : 67 % de ses lecteurs ont choisi "une liste de droite et/ou du centre" au premier tour des municipales, tandis que seuls 3 % d’entre eux ont opté pour une liste de gauche. A gauche, c'est la radio France Inter qui sort du lot par l’homogénéité politique de ses auditeurs par rapport aux radios concurrentes : 53 % de ses auditeurs ont voté pour une liste de gauche au premier tour des municipales. Cependant, le service public n'est pas complètement marqué politiquement parlant puisque France Info et France Bleu attirent sur leurs ondes des auditeurs venus de tous bords, excepté du Front national, dont les sympathisants semblent bouder les radios publiques.

En effet, les électeurs frontistes préfèrent écouter NRJ (11 % des auditeurs de la radio ont voté pour une liste d’extrême-droite) et BFM Radio (dont 19 % des auditeurs ont également voté pour l’extrême-droite). En matière de quotidiens, ils se partagent entre journaux régionaux (dont ils représentent 8 % du lectorat), journaux gratuits (8 % également), L’Humanité (8 %), Le Figaro (9 %) et, beaucoup plus surprenant, Les Echos (11 %) journal pourtant très pro-Europe, note Marianne.  Selon Jérôme Fourquet, directeur du département Opinion de l’Ifop, c'est le signe que l’électorat frontiste est désormais un "alliage" entre "milieux populaires assez réfractaires aux canaux traditionnels" et "des milieux où on ne les attendait pas forcément : celui des cadres, celui des affaires". Étonnamment, selon Marianne, ni Le Point ni Valeurs actuelles ne les comptent en grand nombre parmi leurs lecteurs (les votants pour l’extrême-droite représentant respectivement 5 et 6 % de leur lectorat). Ce sont L’ExpressMarianne et Le Figaro magazine qui en rassemblent le plus (entre 10 et 11 %). 

Et les habitudes médias des électeurs d’extrême gauche ? Les votants NPA et LO viendraient puiser leurs infos dans l’Humanité (17%) mais seraient aussi des adeptes du Grand journal de Canal+ (8%).

Lu sur Marianne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !