Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
©KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Enquête

Sylvie Goulard, ancienne candidate à la Commission européenne, a été mise en examen dans l'affaire des assistants parlementaires du MoDem

L'ancienne eurodéputée MoDem Sylvie Goulard a été mise en examen le vendredi 29 novembre. François Bayrou est également convoqué en fin de semaine. Le président du MoDem pourrait être mis en examen à son tour.

Après avoir été pressentie pour être nommée à la tête de la nouvelle Commission européenne, Sylvie Goulard a été mise en examen ce vendredi 29 novembre par la juge chargée de l'enquête sur les emplois présumés fictifs des assistants de députés européens du MoDem. Cette information a été communiquée ce lundi 2 décembre à l'AFP. 

Selon une source judiciaire, Sylvie Goulard a été mise en examen pour "détournement de fonds publics" à l'issue de son audition au tribunal de Paris. 

Les magistrats cherchent à déterminer si des collaborateurs parlementaires ont été rémunérés par les fonds du Parlement européen alors qu'ils étaient en réalité affectés à d'autres tâches pour le MoDem.

L'ouverture d'une enquête préliminaire du parquet de Paris, en juin 2017, avait entraîné la démission de François Bayrou du poste de ministre de la Justice ainsi que des démissions pour les postes de Marielle de Sarnez (Affaires européennes) et de Sylvie Goulard (Armées). 

Dans cette affaire, l'ancien garde des Sceaux Michel Mercier, qui a occupé le poste de trésorier du MoDem jusqu'en 2009, a été mis en examen le 22 novembre pour complicité de détournement de fonds publics. 

Les interrogatoires se déroulent jusqu'au 6 décembre. C'est à cette date que le président du MoDem François Bayrou est attendu au tribunal de Paris. Il risque également d'être mis en examen. 

Une enquête similaire a été ouverte pour La France Insoumise et pour le Rassemblement national. 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !