Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sens commun tend la main à Marion Maréchal-Le Pen
©JACQUES DEMARTHON / AFP

Drague

Sens commun tend la main à Marion Maréchal-Le Pen

Le président du mouvement souhaite "une plateforme" commune.

Elle est certes retraitée de la vie politique, Marion Maréchal-Le Pen n'en reste pas moins courtisé. Cette fois, c'est Christophe Billan, président de Sens Commun, le mouvement issu de la Manif pour tous, qui tend la main à la nièce de Marine Le Pen. "Si Marion Maréchal-Le Pen vient demain avec ses idées rejoindre une plateforme, cela ne me posera aucun problème. Mais si elle est plus Le Pen que Marion, j'aurai un souci" explique-t-il dans L'Incorrect. "Le problème de Marion Maréchal-Le Pen reste le nom Le Pen et non la plupart de ses idées (...). J'observe que depuis que j'ai vingt ans une famille forte en gueule n'a pas réussi à dépasser le stade de l'agitation pour atteindre quelque chose de clair."

Pour le moment, Sens commun est toujours rattaché aux Républicains bien que leur présence lors de la dernière présidentielle ait fait beaucoup de remous. "Nous avons réussi à infuser nos idées, à peser durant la présidentielle" souligne Christophe Billan qui se dit, néanmoins, prêt à quitter le parti si Laurent Wauquiez, grand favori pour prendre la tête du parti, "privilégie les alliances d'appareil au détriment des idées et des militants."

 

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !