Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©LUDOVIC MARIN / AFP

Porte-monnaie

Selon un nouveau sondage, 84% des Français estiment qu'Emmanuel Macron n'améliorera pas leur pouvoir d'achat

D'après un sondage Ifop pour le JDD, une majorité de Français estiment qu'Emmanuel Macron ne va pas améliorer leur pouvoir d'achat. 72% des citoyens considèrent même qu'il a baissé depuis mai 2017.

Nouvelle mauvaise nouvelle pour le président de la République. 

Selon un nouveau sondage Ifop pour le JDD, 72% des Français estiment que leur pouvoir d'achat a plutôt diminué depuis la dernière élection présidentielle, en mai 2017. 

Pour 22% des sondés, il est resté stable. 

Seuls 6% des Français interrogés ont indiqué que leur pouvoir d'achat a augmenté. 

Les sympathisants de La France Insoumise (82%), des Républicains (84%) ou du Rassemblement national (81%) sont très majoritaires à avoir ressenti une baisse de leur pouvoir d'achat. Le constat est d'autant plus alarmant et grave pour le gouvernement que même au sein de La République en marche, 50% des personnes interrogées expriment également ce sentiment de net recul du pouvoir d'achat. 

D'un point de vue plus général, 84% des Français estiment que la politique d'Emmanuel Macron et d'Edouard Philippe ne leur permettra pas d'améliorer leur pouvoir d'achat. 80% considèrent que l'action du gouvernement n'améliorera pas le pouvoir d'achat des Français en règle générale. 

Les Français sont touchés, ces derniers mois, par les prix des carburants, la hausse de la CSG, la taxe d'habitation, les hausses sur le tabac et la flambée du prix du gaz et de l'énergie.  

Ces chiffres ne vont donc pas rassurer Emmanuel Macron et Edouard Philippe, malgré la volonté affichée du gouvernement de maintenir le cap des réformes.  

Lu sur le JDD et Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !