Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©ERIC PIERMONT / AFP

Riposte

Ségolène Royal, critiquée pour son rôle d'ambassadrice des Pôles, va porter plainte pour "diffamation"

Ségolène Royal a annoncé sur RTL qu’elle allait porter plainte pour diffamation suite à la polémique sur son rôle d’ambassadrice des Pôles. Sur les ondes de RTL, l’ancienne candidate à l’élection présidentielle et actuelle prétendante à la course pour 2022 à gauche a indiqué qu'on cherchait à la "faire taire".

Après la polémique, les soupçons et les accusations sur son rôle d'ambassadrice des Pôles, Ségolène Royal a décidé de riposter. Alors qu’elle devrait être appelée à s’expliquer sur son bilan à cette fonction auprès de l’Assemblée nationale, Ségolène Royal a dénoncé une "polémique politicienne" destinée à la "faire taire". Ségolène Royal occupe ce poste de manière bénévole. 

Elle a précisé lors d'une interview sur RTL, qu'un dépôt de plainte pour "diffamation" était "en cours" :  

"C'est assez curieux de subir des attaques en plein jour de Noël, alors que l'Assemblée nationale n'est même pas réunie. (…) Les responsables politiques ne sont pas au-dessus des citoyens, mais ils ne sont pas en dessous non plus. Je ne peux pas laisser dénigrer des salariés qui font leur travail, qui peuvent m'accompagner dans des activités militantes en dehors du travail, parce que ma parole dérange au niveau national (…) Je ne vais pas aux réunions qui ne sont pas utiles car cela fait des économies de déplacement". 

Elle a également confirmé qu’elle participait en revanche aux réunions plus stratégiques afin de peser, notamment sur "l'interdiction du fioul lourd" ou sur le dossier du danger de "la fonte des glaces".

L’élu UDI Christophe Naegelen, coresponsable du groupe de travail de l’Assemblée sur les Pôles, et son collègue LREM Eric Girardin ont décidé de convoquer Ségolène Royal à l'Assemblée nationale pour éclaircir deux points polémiques : son absence à certaines réunions au Conseil de l’Arctique et ses prises de paroles très fréquentes "sur la politique nationale".

Ségolène Royal juge "très étrange" que des députés trouvent incompatibles ses déclarations politiques avec sa mission de bénévole sur les pôles :

"La prise de parole politique est ma responsabilité, parce que ce qui se passe en France fait mal aux Français".

Ségolène Royal a effectivement récemment critiqué la réforme des retraites menée par Emmanuel Macron et le gouvernement. Sur RTL, elle a indiqué à nouveau qu’elle considérait qu’il s’agissait d’une "réforme brutale et injuste". 

Retrouvez l'interview de Ségolène Royal sur RTL dans cette vidéo : 

RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !