Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Manuel Valls a fait plusieurs annonces en vue de réduire la mortalité routière

De nouvelles pistes étudiées

Sécurité routière : interdiction des kits mains libres, bientôt des boîtes noires ?

Le Conseil national de la sécurité routière a également voté, ce vendredi, pour la généralisation de la détention d’un gilet fluorescent pour les usagers des deux-roues.

Une baisse "exceptionnelle" de la mortalité de 29,5% a été constatée le mois dernier. Malgré ces bonnes nouvelles, Manuel Valls veut encore aller plus loin en matière de sécurité routière. Le ministre de l'Intérieur s'est rendu ce vendredi à la séance plénière du Conseil national de la sécurité routière (CNSR). Et il y a fait des propositions chocs. Il a notamment annoncé "la mise en place, dès le mois prochain, d’un groupe de travail sur l’examen du permis de conduire. La dernière réforme date de 2009. Il faut aller plus loin, et notamment réduire le délai d’obtention du permis, qui est aujourd’hui en moyenne de 86 jours".

Face au CNSR, Manuel Valls a fait d'autres annonces importantes. Evoquant les "enregistreurs de données d’accidents, que certains appellent boîtes noires",  il a expliqué que "ces instruments n’ont bien évidemment pas vocation à faire un historique des déplacements des conducteurs, mais simplement à connaître les événements techniques précédents de quelques secondes un accident". "Si aujourd’hui, la technologie n’est plus un obstacle, il nous reste à arrêter les grands principes de cet outil", a ajouté le ministre de l'Intérieur, soulignant que des études étaient également en cours sur le sujet en Europe.

Manuel Valls a aussi posé la question de la réduction de la vitesse. "Je reste convaincu que c’est en baissant davantage la vitesse sur les routes, et notamment les routes secondaires, que nous aurons une baisse de la mortalité", a-t-il certifié. "Si demain, il faut des mesures dans ce sens, je n’hésiterai pas à les prendre", a-t-il poursuivi avec fermeté, rappelant que l’objectif du gouvernement était de réduire à 2 000 le nombre des décès sur les routes d’ici 2020. En 2012, 3 653 personnes ont perdu la vie sur les routes de France.

Le CNSR s’est également prononcé vendredi pour l’interdiction d’utiliser au volant les kits main libre qui permettent de téléphoner grâce à des écouteurs, un casque ou une oreillette. Ce vote, à une forte majorité, est une simple recommandation, qui sera remise au ministre de l’Intérieur lors d’une prochaine réunion du comité interministériel de la sécurité routière, prévue en principe avant la fin de l’année. Concernant les deux roues motorisés, le CNSR a également voté pour la généralisation de la détention d’un gilet fluorescent à ces usagers de la route, avec l’obligation de le porter en cas d’arrêt d’urgence. La Fédération des motards en colère s’est opposée à cette proposition. Le conseil suggère également que la contravention, en cas de non port du gilet, passe de 35 euros à 135 euros.

Lu sur Libération

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !