Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
En fin de droits, un chômeur tente de s'immoler par le feu

Mal-être

Saint-Ouen : en fin de droits, un chômeur essaie de s'immoler par le feu

Un chômeur en fin de droits âgé de 49 ans a été hospitalisé ce vendredi après avoir tenté de se suicider en mettant le feu à ses vêtements en pleine rue.

La crise sociale se confirme. En pleine rue, à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), un homme se disant en fin de droits a décidé de mettre le feu à ses vêtements, ce vendredi. Le chômeur de 49 ans a finalement été victime de brûlures aux premier et deuxième degrés avant d'être transporté à l'hôpital Saint-Louis de Paris. Ses jours ne sont pas en danger d'après un responsable de la préfecture.

D'après les premiers éléments de l'enquête, il se serait aspergé d'essence en bas d'un immeuble puis s'est enflammer à proximité d'une école primaire. Des passants ont alors appelé les secours qui sont intervenus très rapidement pour éteindre le feu et prendre l'homme en charge. La préfecture a indiqué : "Il a expliqué son geste par sa situation de chômeur en fin de droits mais cela doit être précisé". Cette dernière fait également état de"problèmes de nature privée et familiaux".

Deux jours auparavant, à Nantes, un chômeur s'était suicidé en s'immolant par le feu devant une antenne de Pôle emploi. Il avait alors prévenu plusieurs médias locaux de son intention de mettre fin à ses jours. Le président François Hollande avait exprimé après ce drame "une émotion toute particulière", tout en écartant toute responsabilité du service public de l’emploi. "Le service public de l’emploi a été, je crois, exemplaire, il n’est nul besoin d’aller chercher une responsabilité", a estimé le président.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !