Revers pour Amazon USA : l'agence chargée du droit du travail souhaite un nouveau vote sur la création d'un syndicat dans un entrepôt de l'Alabama | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Social
National Labor Relations Board (NLRB)
National Labor Relations Board (NLRB)
©Logo National Labor Relations Board (NLRB)

Revers pour Amazon USA : l'agence chargée du droit du travail souhaite un nouveau vote sur la création d'un syndicat dans un entrepôt de l'Alabama

Le National Labor Relations Board (NLRB) estime qu'Amazon a enfreint le droit du travail lors du vote

Le syndicat RWDSU estime qu’Amazon, qui s’oppose vigoureusement à toute syndicalisation, a eu recours à des pratiques illégales et à de l’intimidation pour parvenir à ses fins souligne La Presse.

Le RWDSU accuse notamment le groupe d’avoir placé une urne en dehors de l’usine pour pouvoir surveiller le scrutin par caméra, d’avoir menacé des employés de licenciement ou de perte de leurs avantages sociaux et d’autres tactiques agressives.  

La responsable du NLRB chargée du dossier « a déterminé qu’Amazon avait enfreint le droit du travail », a affirmé RWDSU dans un communiqué.  

Cette responsable préconise par conséquent au responsable local du NLRB « de suspendre les résultats du vote et d’organiser un second vote ». 

Le 9 avril dernier, une large majorité de votants avait refusé la création de la première section syndivcale chez Amazon :  1 798 étaient contre la syndicalisation contre 738 en faveur du RWDSU, le syndicat national de la distribution

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !