Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Stéphane Le Foll a soutenu le choix du remaniement

Soutien de poids

Remaniement : Stéphane Le Foll défend le choix de Hollande et Valls

Prolongé à ses postes de ministre de l'Agriculture et de porte-parole du gouvernement, il était l'invité ce mercredi matin de BFMTV.

Le gouvernement Valls 2 est désormais connu. Il s'agit d'un "gouvernement clair dans ses objectifs avec la continuité nécessaire et le renouvellement qui s'imposait", a vanté mardi au 20 heures de France 2 le Premier ministre, Manuel Valls. Et au lendemain de cette annonce, Stéphane Le Foll est revenu, sur BFMTV, sur la décision de François Hollande et Manuel Valls de changer d'équipe gouvernementale. Ainsi, parlant de "problème politique" posé par Arnaud Montebourg avec ses déclarations tapageuses le week-end dernier, le ministre de l'Agriculture a défendu le choix du couple exécutif.  

"Le débat qu'avait proposé Arnaud Montebourg a eu lieu au sein du gouvernement", a expliqué le porte-parole du gouvernement. "Le problème, c'est quand on le porte à l'extérieur. Et quand, en plus, on est ministre de l'Economie on ne peut pas exposer le débat en public, surtout celui sur la politique économique. Il existe des réunions entre ministres pour cela. Ce gouvernement est dans le réel. C'est aussi un gouvernement de clarté car il fallait de la cohérence ". Et d'assurer que les critiques conjuguées de Montebourg et Hamon ne sont "pas passées" à l'Élysée et à Matignon. 

Toujours sur BFMTV, Stéphane Le Foll a poursuivi : "c'est au moment où le président de la République infléchit les choix avec l'Europe, fait en sorte qu'on avance du côté de ce que souhaitait Arnaud Montebourg, c'est-à-dire la croissance, que la Banque centrale européenne, avec Mario Draghi, commence à dire : on ne peut pas continuer comme ça, qu'on fait des baisses d'impôts pour justement soutenir la consommation des ménages, que Frangy arrive et qu'il y a ce problème politique posé au sein du gouvernement."

Le porte-parole du gouvernement est aussi revenu sur la nomination d'Emmanuel Macron en remplacement d'Arnaud Montebourg au poste de ministre de l'Economie. "Emmanuel Macron fait partie d'une élite, oui il a travaillé dans une grande banque mais est-ce-que l'on est banquier toute sa vie ? Non. Cela remet-il en cause son engagement politique? Non !". Et d'assurer que celui, dont l'arrivée a été très critiquée par la gauche pour sa doctrine libérale et son profil d'ancien banquier, allait "poursuivre la ligne mise en place par Arnaud Montebourg, sans la marinière peut-être, mais il va suivre la ligne". C'est dit. 

Lu sur BFMTV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !