Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Régionales : large victoire de Marine Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie selon un dernier sondage
©Reuters

L'élan politique

Régionales : large victoire de Marine Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie selon un dernier sondage

"La campagne ne fait que commencer et les lignes vont probablement bouger", a cependant rappelé Gaël Sliman, président d'Odoxa.

A moins de trois mois des élections régionales (qui se dérouleront les 6 et 13 décembre) le sondage Odoxa réalisé pour Le Parisien et BFMTV a indiqué que Marine Le Pen était la grande favorite de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. En effet, si les élections avaient lieu aujourd'hui, la présidente du Front national arriverait en tête au premier tour et l'emporterait largement en triangulaire au second. "La campagne ne fait que commencer et les lignes vont probablement bouger", a cependant rappelé Gaël Sliman, président d'Odoxa. Et de poursuivre : "Mais si les rapports de force ne changent pas radicalement, la seule possibilité de priver la présidente du FN d'une victoire symbolique majeure serait que Pierre de Saintignon s'efface au profit de Xavier Bertrand".

En effet, selon les résultats de ce sondage, Marine Le Pen devancerait de sept points Xavier Bertrand (Les Républicains) et de dix points Pierre de Saintignon (Parti socialiste). A elle seule, elle récolterait 39% des votes. Par ailleurs, 54 % des électeurs de la région et 91 % des sympathisants du Parti, estimeraient "tout à fait légitime" qu'en cas de victoire aux régionales,  Marine Le Pen se présente aux élections présidentielles de 2017. Comme le souligne en revanche le sondage, la majorité des sympathisants de droite estime qu'en cas de victoire, Xavier Bertrand ne devrait même pas se présenter aux primaires de 2016.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !