Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Cavalier seul

Réforme du code du travail : troisième journée de mobilisation à l'appel de la CGT, peu de perturbations prévues

Forrce Ouvrière, la CFDT ou encore la CFE-CGC, n’appellent pas, cette fois, à participer.

Nouvelle journée de mobilisation contre la réforme –déjà adoptée - du Code du travail ce jeudi à l'appel de la confédération CGT et Solidaires. C’est le troisième mouvement de de colère en un plus d’un mois (après les 12 et 21 septembre)… mais c’est également une grogne en solitaire. La CGT, qui a pris la décision d'annoncer une nouvelle journée de mobilisation sans attendre la nouvelle intersyndicale, programmée le 24 octobre, n’a pas réussi à convaincre les autres syndicats de se rassembler. En plus de la réforme du code du Travail, les manifestants souhaitent dénoncer la "casse sociale". Le mot d'ordre, c'est aussi l'attaque sur la protection sociale, sur les réformes fiscales en cours, la question du service public avec les emplois aidés", a indiqué Fabrice Angéi, secrétaire confédéral de la CGT.

A la SCNF, un préavis de grève a été déposé par la CGT Cheminots. Mais, à l’exception de quelques lignes Intercités et TER, peu de perturbations sont à prévoir. La SNCF assure que la quasi-totalité des trains rouleront. Le trafic sera «normal» sur le réseau TGV et International, ainsi qu'en région parisienne (Transilien).

A Marseille, une manifestation partira à 10h30, en présence de Philippe Martinez. A Paris, la mobilisation commencera à 14h, depuis la gare Montparnasse.

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !