Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©

En désaccord

Réforme de la fiscalité : les Français sont persuadés qu’elle sera "injuste" et "inefficace"

C’est ce que révèle un sondage BVA pour iTélé publié ce samedi.

Paradoxe. Les Français souhaitent une réforme de la fiscalité mais sont persuadés qu’elle sera mauvaise. Une contradiction qui montre bien le ras-le-bol-fiscal de la population. En effet, à la question "Pensez-vous qu'il soit nécessaire de remettre à plat la fiscalité en France?", 89% des personnes interrogées ont répondu par l'affirmative selon un sondage BVA pour iTélé publié ce samedi. Les Français approuvent donc la "remise à plat de la fiscalité" évoquée par le Premier ministre en milieu de semaine. 

Une quasi-unanimité aussi bien à gauche qu’à droite. En effet, toujours selon cette même enquête, 91% des sympathisants de gauche et 85% de ceux de droite ont répondu "oui" à cette question. En revanche, près des trois quarts d'entre eux estiment d'ores et déjà que cette réforme de la fiscalité ne sera ni "juste" ni "efficace". En effet, à la question de savoir s'ils pensaient que "le gouvernement (allait) mettre en place une réforme de la fiscalité juste", 72% des sondés ont répondu "non", tandis que 26% disaient "oui" et 2% n'avaient pas d'avis. Près de trois quarts des sondés (74%) ont aussi répondu "non" lorsqu'on leur a demandé s'ils estimaient que cette réforme sera "efficace". A l'inverse, 23% ont dit "oui" et 3% n'ont pas exprimé d'opinion.

Cependant, sur ce sujet les réponses divergent fortement selon la sensibilité politique des personnes interrogées. Ainsi 60% des sympathisants de gauche pensent que la réforme sera "juste", et quasiment autant (56%) qu'elle sera "efficace". A l'inverse, 96% des sympathisants de droite estiment qu'elle ne sera ni juste ni efficace.

Pour rappel, Jean-Marc Ayrault a déclaré ce mardi dans un entretien aux Echos que "le temps est venu d'une remise à plat, en toute transparence, de notre système fiscal". Il estime en effet que "Le système fiscal français est devenu très complexe, quasiment illisible, et les Français, trop souvent, (...) ne sont pas convaincus que ce qu'ils paient est juste." Le chef du gouvernement a assuré que cet exercice - qu'il entend mettre en œuvre pour préparer le budget 2015 - se fera "à prélèvements obligatoires constants". "Jusqu'ici, nous avons répondu à l'urgence pour redresser la barre, il nous faut désormais bâtir pour l'avenir", a-t-il expliqué, soulignant que l'impôt est "un acte citoyen". Le gouvernement entend donc ne rien lâcher sur une des promesses phares de François Hollande.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !