Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Idée reçue

Radars : l'argent des amendes est bien consacré à la sécurité routière

Un rapport officiel souligne que 92% des montants prélevés par les radars sont réinvestis dans le secteur routier.

Les radars, une simple méthode de l'Etat "pour se faire du fric" ? Un rapport officiel, annexé au Projet de loi de finances de l'année 2018, vient mettre un terme aux idées reçues. Ainsi, 91,8 %, soit 845,2 millions d'euros, des amendes dues aux radars routiers sont consacrés  à la lutte contre l'insécurité routière, notamment par la rénovation des infrastructures routières.

Dans le détail, une partie de cet argent revient à  l'Agence de financement des infrastructures de transports de France (351,5 millions d'euros), une autre aux collectivités territoriales (254,7 millions d'euros) et la dernière à la Délégation à la sécurité routière (239 millions d'euros).

Seuls 8,2 % (75 millions d'euros) sont effectivement récupérés par l'Etat pour réduire, à la marge, son endettement. Et il s'agit en fait des "recettes", liées à la majoration des amendes. "Les  radars ne sont pas installés en considération d'intérêts financiers, mais uniquement pour contribuer à la réduction des morts et des blessés sur nos routes", a souligné auprès de l'AFP Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !