Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Thomas COEX / AFP

Justice

Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty

Ces collégiens ont été mis en examen à la demande des juges d'instruction antiterroristes du tribunal de Paris chargés de l'enquête lundi ou mardi. Suite à leur présentation aux magistrats instructeurs, ils ont tous été remis en liberté sous contrôle judiciaire.

L'enquête sur l'assasinat du professeur d'histoire Samuel Paty n'a pas fini de faire parler. Suite à sa décapitation dans la rue après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves quatre nouveaux collégiens ont été mis en examen dont trois pour "complicité d'assasinat terroriste". 

Ces trois derniers, âgés de 13 et 14 ans, sont soupçonnés d'avoir informé Abdoullakh Anzorov, l'assassin du professeur, de l'agissement de la victime devant leur collège, confie une source à l'AFP. Le quatrième prévenu est mis en examen pour "dénonciation calomnieuse". Il s'agit de la fille de Brahima Chnina, parent d'élève à l'origine de la campagne médiatique contre Samuel Paty. 

Ces nouvelles mises en garde à vue portent à 14 le nombre de personnes poursuivies dans cette affaire.  

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !