Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Fausse joie

Quand l'ENS se trompe dans sa liste d’admissibilité aux concours

Après avoir remarqué "une très regrettable erreur dans les reports des notes d'une épreuve de mathématiques", les jurys de la grande école ont dû établir une nouvelle liste de candidats pour les oraux.

Gros cafouillage à l'ENS. Il y a dix jours, 20 jeunes candidats sautaient de joie apprenant qu'ils étaient admissibles au concours de l’une des écoles normales supérieures (ENS Cachan, ENS Lyon, ENS Rennes, ENS-Ulm). Samedi 21 juin, ils recevaient une lettre apprenant qu'ils ne l'étaient en fait pas... A l'inverse, 37 étudiants censés avoir échoué ont finalement été déclarés admissibles.

La faute à "une très regrettable erreur dans les reports des notes d'une épreuve écrite de mathématiques commune aux concours d'entrée des quatre ENS (groupe MATH-PHYS-INFO et groupe INFO) [qui] a amené les jurys correspondants, réunis le samedi 21 juin, à invalider la liste des admissibles publiée le 11 juin 2014 et à établir une liste corrigée des admissibles. Les seuils d'admissibilité ont été conservés", a écrit le directeur de l'Ecole normale supérieure de la rue d'Ulm à Paris, Marc Mézard, dans une note d'information publiée sur le site de l'école mardi 24 juin.

L'erreur aurait été découverte lors d’un contrôle de sécurité de routine : le jury a immédiatement été convoqué pour trouver une solution. Le principe : "Eviter la rupture d'égalité entre les candidats", a assuré au Monde Carole Desbarats, directrice de la communication de la grande école. Ainsi donc, les nouveaux admissibles vont "se voir proposer des dates de passage d'oral qui leur laisseront le temps pour s'y préparer, temps qui sera au moins égal au délai entre la publication des premières listes d'admissibles [le 11 juin] et la date du premier oral". Quant aux faux admissibles, ils ne sont plus considérés comme tels. Les malheureux ont été "contactés individuellement le jour même", assure l'ENS Ulm.

lu sur le nouvel obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !