Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Soutien

Quand Fillon songeait à se retirer de la course (mais a été réconforté par Sarkozy)…

Les deux hommes se sont rencontrés la semaine dernière. Le Parisien en fait le récit.

Entre ces deux-là, c'était une guerre féroce. La petite phrase sur le général de Gaulle n'est pas passée chez Sarkozy. Mais "l'ancien président peut se montrer très prévenant avec qui a un genou à terre" raconte le Parisien. Leur rencontre, mercredi dernier, s'est donc bien déroulée. "Ils ont retrouvé la qualité de dialogue qu'ils avaient en 2007" assure même un proche.

Au point pour François Fillon de faire une petite confidence à son ancien rival : il aurait songé à se retirer de la course à la présidentielle. "Si tu es déterminé, il faut que tu ailles jusqu'au bout" lui rétorque Nicolas Sarkozy non sans souligner son erreur lorsqu'il promettait de se retirer en cas de poursuites judiciaires. "Une mise en examen, ça n'est pas une preuve de culpabilité" a souligné l'ancien chef d'Etat.

François Fillon dispose donc du blanc-seing de celui qui a tenu la droite pendant 10 ans. De quoi, peut-être, attirer les sarkozistes qui ne s'y retrouvaient pas avec lui. Et pour l'ancien président ? C'est un pur truc d'ego. Il se voit comme la référence ultime à droite, le faiseur de roi" affirme un proche au Parisien.

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !