Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Quand des scientifiques français mentaient pour l’industrie du tabac américaine
©

Recrutés

Quand des scientifiques français mentaient pour l’industrie du tabac américaine

Selon le quotidien Le Monde, ces scientifiques français ont opéré dans les années 80.

Selon le quotidien Le Monde, des scientifiques français ont été embauchés par l’industrie du tabac américaine pour nier le lien entre tabagisme passif et cancer du poumon.

En 1981, une étude montre sans aucun doute, qu’il existe une corrélation entre cancer du poumon et tabagisme passif. Mauvaise nouvelle pour l’industrie du tabac, qui voit la consommation de cigarettes dans les lieux publics interdites dans certains états des États-Unis. Pour éviter une trop grande chute de la consommation de tabac, les industriels recrutent des scientifiques à travers le monde afin que ceux-ci réfutent l’enquête.

Parmi eux, quatre experts français, recrutés par le géant américain du tabac Philip Morris, sont chargés de nier l’existence du tabagisme passif. Selon des documents consultés par Le Monde, ces chercheurs auraient participé à des conférences dans les années 90 et rédigé des articles rassurant sur les effets du tabagisme passif. Ils étaient ensuite rémunérés à des niveaux variant entre 2000 et 50 000 euros versés sur des comptes en Suisse.

En France, fumer dans les lieux publics n'a été interdit qu'en 2007. Entre les années 1990 et cette date, le tabagisme passif aurait provoqué dans l'Hexagone la mort d'au moins 10 000 personnes.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !