Projet de loi sanitaire : longue nuit à l'Assemblée nationale pour Olivier Véran qui s'est énervé face à l'avalanche d'amendements déposés par l'opposition | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Olivier Véran
Olivier Véran
©ALAIN JOCARD / AFP / POOL

Coronavirus

Projet de loi sanitaire : longue nuit à l'Assemblée nationale pour Olivier Véran qui s'est énervé face à l'avalanche d'amendements déposés par l'opposition

Entre deux solutions mauvaises: le confinement et le passe, je choisis le passe a déclaré le ministre de la Santé

Face au marathon parlementaire du texte imposant le passe sanitaire et à la cascade d'amendements déposés par l'opposition, le ministre de la Santé Olivier Véran est monté au front toute la soirée, une bonne partie de la nuit et de la matinée, naviguant entre les bancs du Palais Bourbon et la Commission du Sénat souligne Le Figaro.

Devant la longueur des débats et ce que l'exécutif qualifie «d'obstruction parlementaire», le locataire de l'Avenue de Ségur a raillé plusieurs fois les parlementaires de l'opposition. «Si le virus pouvait nous regarder, je pense que ce soir, il serait assez content et qu'il se servirait une petite bière», a d'abord tancé Olivier Véran sous le chahut des députés ajoute Le Figaro.

 

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !