Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers
©Reuters

MDR o baumettes

Prison des Baumettes : des détenus s'exhibent sur Facebook

Les syndicats dénoncent une situation devenue intenable.

"Cela n'est plus une prison, c'est un centre de vacances", s'indigne Catherine Forzi du syndicat Force Ouvrière, lundi 5 janvier, dans le journal La Provence, à propos d'une page Facebook alimentée par des prisonniers du centre pénitentiaire des Baumettes, à Marseille dans les Bouches-du-Rhône.

Sur les selfies publiés, les détenus s'exhibent fièrement avec des téléphones, des liasses d'argent et des barrettes de shit, pourtant strictement interdis par le règlement. Les photos sont prises, partout dans l'établissement pénitencier, des coursives aux parties plus privées. Après quelques semaines d'existence et 4 800 "like", la page Facebook "MDR o baumettes" (Mort de rire aux Baumettes, ndlr) a été supprimée par la direction le 31 décembre dernier, même si certains contenus restent visibles dans les archives de Google.

Mais le personnel qui n'arrive plus à contrôler ce qui se passe dans l'établissement a décidé que cet incident ne devait pas rester une simple anecdote. Dans le quotidien de Marseille, les syndicats de surveillants dénoncent un manque d'effectifs et de moyens. "Cette page n'a rien de valorisant pour nous, pour le travail fait chaque jour par les surveillants. Mais c'est un fait, les détenus sont livrés à eux-mêmes", explique le représentant de la CGT, David Cucchietti. "La situation est devenue ingérable avec en moyenne un surveillant pour 130 détenus", poursuit le syndicaliste.

La Provence

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !