Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©ERIC PIERMONT / AFP

Recours

Présidentielle de 2022 : 20% des Français pourraient voter pour le général de Villiers

L'ancien chef d'état-major des armées insiste néanmoins sur le fait qu'il n'a aucune ambition politique.

A  dix-huit mois de l'élection présidentielle de 2022, un nom est sur beaucoup de lèvres, et ce n'est pas celui d'un candidat déclaré : celui du général Pierre de Villiers, actuellement en pleine promotion de son live "L'équilibre est un courage" (Fayard).

Selon un sondage Ifop pour Valeurs Actuelles, 20% des Français se disent "prêts" à voter pour l'ancien chef d'état-major des armées pour l’élection présidentielle 2022, s'il venait à se présenter. Un score historique pour un "non-candidat". Pour rappel, l'Ifop en avait testé deux autres en mai dernier, le philosophe Michel Onfray et l'humoriste Jean-Marie Bigard, et ils n'avaient respectivement rassemblé que 9% et 13% d'intentions de vote.

Le général de Villiers, sans surprise, séduit plutôt les électeurs de droite. 41% des électeurs de François Fillon en 2017 se disent ainsi "prêts" à voter pour lui, et 12% vont jusqu'à s'en dire "certains". Chez les électeurs de Marine Le Pen, 29% sont tentés. Ils ne sont que 12% parmi les électeurs d'Emmanuel Macron et 15% chez ceux de Jean-Luc Mélenchon.

"Bien que le général de Villiers à l'heure actuelle n'ait pas évoqué son souhait de candidater à la magistrature suprême, une base électorale, certes étroite mais solide, semble émerger dans cette éventualité", note en conclusion Jérôme Fourquet, le directeur opinion et stratégie de l'Ifop. 

S'il n'a jamais évoqué d'ambition politique, le général de Villiers a déclaré à Ouest France : "J’ai servi pendant 43 ans ; je veux mettre mon expérience militaire au service de la nation, pour l’unité nationale". Quelle forme ce voeu peut-il prendre ?  

 

Valeurs Actuelles

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !