Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Contre le système

Présidentielle 2017 : un Français sur trois souhaite la victoire d’un candidat "anti-système"

Une catégorie dans laquelle des personnalités comme Jean-Luc Mélenchon ou Marine Le Pen sont jugées les plus convaincantes.

Plus d'un Français sur trois (39 %) souhaite la victoire d'un candidat "anti-système" en 2017 contre 28 % s'opposant à ce scénario, selon une enquête d'opinion réalisée par l'institut YouGov en exclusivité pour Le HuffPost et i-Télé. Pour  43 % des sondés (contre 36 %) ce critère aura un impact important sur leur vote au cours de la prochaine élection présidentielle.

La tendance est encore plus marquée dans certains partis, comme au sein du Front de gauche et du Front national, où respectivement 64% et 54% des sympathisants adhèrent à l’étiquette anti-système.

Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen en tête du classement

Deux candidats sont donc identifiés comme les plus anti-système par les sondés : le dirigeant du mouvement de gauche La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon (46 %) et la candidate du Front national Marine Le Pen (42 %).

Selon le sondage, la volonté de défiance exprimée par une majorité des Français interrogés s’adresse en priorité à la classe politique au pouvoir (63%), aux institutions (56 %) mais aussi à l’Union européenne (54 %). En dessous des marches du podium, on retrouve la remise en cause du capitalisme en quatrième position (51 %) puis celle des médias (46 %).

Les priorités des électeurs varient toutefois en fonction des partis auxquels ils adhèrent. Ainsi, pour les supporters de la présidente du Front national Marine Le Pen, c’est le rejet de l’Union européenne qui prime (75 %), suivi par celui de la classe politique sortante (74 %) puis par celui du capitalisme (64 %).

A gauche du spectre politique, les partisans de Jean-Luc Mélenchon accordent eux plus d’importance au rejet de la classe politique (69 %) et du capitalisme (68 %) qu’à des thématiques comme les institutions ou l’Union européenne, contre lesquelles respectivement 59 % et 55 % des personnes interrogées se positionnent.

 

Lu sur Le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !