Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Crédits Photo: Reuters

Équilibre

Présidentielle 2017 : les petits candidats dénoncent le "chantage" des grands partis et appellent à un "sursaut démocratique"

"Il est devenu quasiment impossible de porter une candidature hors des grands partis", estiment les signataires d'un texte publié jeudi 23 février.

Dans un texte commun publié jeudi 23 février, les six "petits" candidats à l'élection présidentielle de 2017 évoquent les difficultés qu'ils rencontrent pour obtenir les 500 parrainages nécessaires, et dénoncent le "verrou anti-démocratique des grands partis".

Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne), le chef de file du mouvement des Bonnets rouges Christian Troadec, Philippe Poutou (NPA), Charlotte Marchandise-Franquet (laprimaire.org), Alexandre Jardin (mouvement Bleu Blanc Zèbre) et l'indépendantiste polynésien Oscar Temaru, veulent ainsi obtenir "une véritable pluralité des candidatures" à l'élection présidentielle.

Tous pointent du doigt les nouvelles règles qui prévoient notamment que les parrainages soient rendus publics. Selon eux, cette règle rend leur candidature "toujours plus difficile, si bien qu'il est devenu quasiment impossible de porter une candidature hors des grands partis". 

"On appelle à faire en sorte que sur les 43.000 potentiels signataires, nous recevions pour les uns et les autres 3.000 signatures" au total, a déclaré Christian Troadec. "On demande juste à ce que la démocratie puisse s'exercer et s'exprimer", a-t-il ajouté,

 

Lu sur BFM TV

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !