Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©RTL

Sans complexe

Présidentielle 2017 : le député Richard Ferrand, proche d'Emmanuel Macron, appelle le vainqueur de la primaire du PS à soutenir l'ancien ministre de l'Économie

"C'est l'arrogance des grandes structures : dès que vous risquez de les mettre en danger, ils considèrent que vous mettez en danger la démocratie et le reste", estime le secrétaire général du mouvement "En Marche !".

 

Le député socialiste Richard Ferrand, également secrétaire général du mouvement "En Marche !", a répondu ce mercredi aux attaques de certains membres de sa famille politique, selon lesquels la candidature d'Emmanuel Macron compromet grandement les chances de voir la gauche atteindre le second tour de l'élection présidentielle de 2017. 

Mardi 27 décembre, la députée PS Karine Berger, qui soutien de Vincent Peillon, avait en effet jugé "mathématiquement impossible" que le vainqueur de la primaire du PS arrive au second tour si Emmanuel Macron venait à maintenir sa candidature. 

Invité au micro de RTL, Richard Ferrand a évoqué "l'arrogance des grandes structures", avant d'appeler "le candidat issu de la primaire de la gauche" à soutenir Emmanuel Macron, afin de "résoudre le problème". 

"Pourquoi faudrait-il imputer à quelqu'un qui a une démarche originale de rassemblement (...) le risque de défaite de celles et ceux qui, en tout cas à ce stade, n'ont pas d'offre politique nouvelle ? (…) C'est l'arrogance des grandes structures : dès que vous risquez de les mettre en danger, ils considèrent que vous mettez en danger la démocratie et le reste (…) Si Karine Berger souhaite la victoire d'un candidat progressiste, et bien qu'elle rejoigne Emmanuel Macron et le soutienne", a lancé l'élu du Finistère. 

>>>> À lire aussi : Propositions économiques et sociales de Macron : la révolution… vraiment ?

Lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !