Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©JOEL SAGET / AFP

Ralliement

Présidentielle 2017 : François Bayrou veut construire "un courant politique central" avec Emmanuel Macron

Le président du MoDem dit vouloir sortir "de ce monopole à deux, qui était exercé par le Parti socialiste d'un côté et le courant de droite UMP puis Républicains".

Au lendemain de l'annonce de son "offre d'alliance" acceptée par Emmanuel Macron, François Bayrou est revenu ce jeudi sur le sens de sa démarche au micro de RTL. 

Le maire de Pau explique vouloir "changer le paysage politique" en asseyant la "crédibilité" d'un "courant politique central", et sortir "de ce monopole à deux, qui était exercé par le Parti socialiste d'un côté et le courant de droite UMP puis Républicains".

"Pour cela, il fallait que s'édifie, que se construise, une crédibilité d'un courant politique central (…) J'y ai travaillé pendant longtemps, on a failli y arriver en 2007", a-t-il ajouté. 

François Bayrou estime qu'il se situe sur "le même terrain politique" qu'Emmanuel Macron, "avec des différences dont on parlera". Le président du MoDem a répété ne pas avoir voulu prendre le risque que leur affrontement à la présidentielle débouche sur un "deuxième tour (qui) pouvait être (...) pour beaucoup de Français impossible, entre des candidats de gauche ou de droite et Mme Le Pen". Il juge que ce scénario rendrait possible l'arrivée au pouvoir de la présidente du Front national.

>>>> À lire aussi : Derrière l’alliance avec Emmanuel Macron, le projet non-exprimé de François Bayrou de recréer l’UDF

 

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !