Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L'UMP est dans la tourmente depuis les élections européennes

Encore une

Présidentielle 2012 : enquête ouverte sur le paiement par l'UMP des pénalités infligées à Nicolas Sarkozy

C'est le parquet de Paris qui a ouvert cette nouvelle enquête.

Nouvel épisode judiciaire pour Nicolas Sarkozy et l'UMP. En effet, ce lundi matin, le parquet de Paris a indiqué avoir ouvert une enquête préliminaire le 2 juillet sur le paiement par le parti des pénalités infligées à l'ancien président de la République après l'invalidation des comptes de sa campagne présidentielle de 2012. Les equêteurs veulent savoir s'il y a eu un éventuel "abus de confiance" au préjudice de l'UMP, qui avait réglé la facture à la place du candidat.

Le conseil constitutionnel avait invalidé les comptes de campagne de Nicolas Sarkozy, ce qui avait entraîné une grande collecte à l'UMP en 2013. Ce "Sarkothon" avait permis de récolter 11 millions d'euros. Cependant, le candidat était tenu de payer personnellement une amende de 363 615 euros. Elle sera finalement réglée par le parti. C'est donc sur ce chèque que la justice se penche. 

Problème pour l'UMP : l'homme qui a validé la légalité de ce remboursement est maître Philippe Blanchetier, avocat de Nicolas Sarkozy. Des voix se sont élevées au sein du parti pour contester ce chèque. François Fillon faisait partie de ceux-ci et voulait savoir si ce procédé était "légal ou pas".



 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !