Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Copé-Fillon, bientôt face à face lors d'un débat télévisé
©Reuters

La guerre est déclarée

Présidence de l'UMP : les candidats d'accord pour un débat, Fillon et Copé très actifs

Jean-François Copé et François Fillon reprennent leur stratégie pour gagner l'élection : sortie d'un livre-manifeste pour l'un, déplacements dans toutes les fédérations pour l'autre.

Rira bien qui rira le dernier… L'UMP, qui s'était moqué des primaires socialistes, devrait en effet avoir son propre débat avant l'élection du président du parti. La rédaction de France 2 a annoncé jeudi que les quatre candidats à la tête de l'UMP – l'ex-ministre de l'Ecologie Nathalie Kosciusko-Morizet, le secrétaire général de l'UMP Jean-François Copé, l'ancien Premier ministre François Fillon et l'ex-ministre de l'agriculture Bruno Le Maire – ont accepté le principe d'un débat dans le cadre de l'émission politique Des paroles et des actes présentée par David Pujadas. Si la chaîne n'a pas encore donné de date précise pour la diffusion de l'émission, elle a toutefois précisé qu'elle se tiendrait après le 5 octobre, une fois que la liste des candidats ayant franchi l'obstacle des quelques 8.000 parrainages d'adhérents. France 2 a en effet expliqué que seuls les candidats ayant obtenu le nombre suffisant de parrainages pour se présenter à l'élection des 18 et 25 novembre pourront participer au débat. Nathalie Kosciusko-Morizet et Bruno Le Maire sont en effet loin d'être assurés d'obtenir le nombre minimum de parrainages.

Thierry Thuillier, directeur des rédactions de France Télévisions, avait demandé mardi dans un courrier aux quatre candidats de débattre dans l'émission politique de France 2.

Pendant ce temps-là, les deux principaux candidats, François Fillon et Jean-François Copé poursuivent leurs stratégies de campagne pour prendre la tête de l'UMP. L'ancien Premier ministre a donc repris ses déplacements afin de ne pas laisser son adversaire occuper seul le terrain. Le favori des sympathisants s'est donc rendu jeudi à Strasbourg, accompagné d'une cinquantaine de parlementaires ou d'ex-parlementaires, pour expliquer notamment qu'il "va entrer à fond dans la campagne" dans 15 jours et "rattraper le petit retard accumulé à cause de cet incident [de scooter] en partant sur les routes de France tous les jours pour visiter toutes les fédérations" du parti.

Jean-François Copé cherche quant à lui à rattraper son retard sur Fillon en occupant le terrain médiatique. Le secrétaire général de l'UMP publie donc un livre-manifeste à la fin du mois dans lequel il délivre sa vision d'une "droite décomplexée", expliquant notamment à quoi ressemblera l'UMP s'il est élu président du parti.

Lu sur Reuters

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !