Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©

Défiance

Près de la moitié des Français pensent que Marine Le Pen ne ferait pas mieux que François Hollande

Alain Juppé, Nicolas Sarkozy et Manuel Valls "feraient mieux" que François Hollande en tant que président de la République, selon un sondage Odoxa pour iTélé.

C'est une bonne nouvelle pour les ténors de l'UMP, moins pour la patronne du Front national : selon un sondage Odoxa pour iTélé publié ce samedi, Alain Juppé "ferait plutôt mieux" que François Hollande en tant que président pour 49% des Français (12% jugent que le maire de Bordeaux ferait "plutôt moins bien" et 39% qu'il ferait "ni mieux, ni moins bien") et 38% pensent que ça serait le cas de Nicolas Sarkozy (28% "plutôt moins bien" et 33% "ni mieux, ni moins bien").

Par contre, 45% des sondés estiment que Mme Le Pen ferait "plutôt moins bien", 29% qu'elle ferait "plutôt mieux" et 26% "ni mieux, ni moins bien".

Manuel Valls, quant à lui, ferait "ni mieux ni moins bien" pour 54% des sondés. Ils sont seulement 31% à penser qu'il ferait "plutôt mieux", et 15% "plutôt moins bien".

D'une manière générale, le sondage est sévère pour la classe politique, puisque  78% des personnes sondées jugent que "s'ils en avaient le courage, les hommes politiques pourraient mener les réformes nécessaires pour le pays". A l'inverse, 21% pensent qu'"avec la mondialisation, les hommes politiques ne peuvent plus mener les réformes nécessaires pour le pays".

Enfin, 39% des personnes interrogées estiment que les Français portent sur leur pays un "jugement ni trop ni pas assez sévère", contre 35% qui pensent qu'ils portent un jugement "pas assez sévère" et 26% "trop sévère".

Sondage réalisé par internet le 7 novembre auprès d'un échantillon représentatif de 1.001 personnes (méthode des quotas).

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !