Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Home sweet home

Pour l'après-Elysée, François Hollande cherche un bien immobilier en Corrèze

Le chef de l'Etat aurait demandé à plusieurs de ses amis de jeter un oeil au marché de l'immobilier local.

Le 14 mai prochain, François Hollande quittera l'Élysée. Si le chef de l'Etat n'a pas donné de franches indications quant à son futur professionnel, il aurait une idée quant à un de ses futurs lieux de vie : la Corrèze. Encore faut-il y trouver un pied-à-terre. "Il a missionné quelques personnes pour le faire, dont moi", a affirmé Bernard Combes, le maire de Tulle et conseiller de François Hollande à l’Élysée, à France Bleu Limousin. "Au minimum dans le proche territoire de Tulle" précise l'édile. 

Avec même une possibilité de s'installer à Tulle même.  Une ville qui n'est évidemment pas choisie au hasard, puisqu'elle est celle de son adoption politique. Si François Hollande vient de Rouen, il s'est fait un nom en Corrèze, devenant tour à tour député local, conseiller régional du Limousin puis maire de Tulle (de 2001 à 2008).

Toutefois, le bientôt ex-président de la République n'entretiendrait aucune nouvelle ambition politique dans les terres limousines. Ce retour se fera "sous un mode amical, de relation ancienne avec son département", a confié Bernard Combes.

La Montagne précise par ailleurs "qu'en trente-six années de lien avec la Corrèze, François Hollande n'y a jamais investi. Son point de chute de citoyen, celui qui lui permet d'être inscrit sur les listes électorales tullistes, a longtemps été cette modeste chambre au 36 de l'avenue Victor-Hugo". 

Lu sur France Bleu

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !