Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Faits divers

Guerre intestine

Perquisition à France 24

Les bureaux ont été perquisitionnés dans le cadre de la plainte déposée par Christine Ockrent pour harcèlement moral.

Une vingtaine d'hommes ont débarqué par surprise dans les bureaux de France 24 mardi matin. La brigade de répression de la délinquance contre les personnes a perquisitionné les bureaux d'Alain de Pouzilhac et de Christine Ockrent, après la plainte contre X déposée par cette dernière pour harcèlement moral. D'après Le Point, ils ont mis sous scellés le bureau du directeur de la rédaction, Jean Lesieur, qui a refusé toute intrusion en l'absence du procureur (comme c'est la règle pour une entreprise de presse).

Libération cite une source interne à France 24 qui évoque une différence de traitement par la justice entre la plainte déposée par l'AEF dans une affaire d'espionnage interne, et la plainte déposée par Christine Ockrent : "C’est bizarre qu’une perquisition ait été déclenchée, j’ai l’impression d’une justice à deux vitesses". Toujours selon cette source, le travail au sein de la rédaction serait très perturbé par la perquisition aujourd'hui.

"Il existe une crise au sein de l'AEF qui n'est pas de mon fait, mais dont je suis la victime", se plaignait Christine Ockrent dans une interview au Monde en mars. 

Lu sur Le Point.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !