Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Coûte que coûte

Penelopegate : les proches de Fillon tentent (maladroitement) de défendre leur candidat

Gérard Larcher a ainsi tenté de dédramatiser l'ancien salaire de Penelope Fillon au prétexte que "c'est un des seuls cas où les femmes sont mieux traitées que les hommes!"

Ce dimanche, quelques heures avant le grand meeting de la Villette, les proches de François Fillon ont tenté de défendre leur candidat. C'est notamment le cas de Gérard Larcher, le président du Sénat, qui était invité sur le plateau du "Grand Rendez-vous Europe 1/ Les Echos / Le Monde". Interrogé sur le salaire important de Penelope Fillon comme collaborateur parlementaire (par rapport à la moyenne), il tente une défense osée : "On a dit un peu n'importe quoi, notamment en ce qui concerne la rémunération de la femme de François Fillon (…) Un collaborateur parlementaire - c'est un motif de fierté - gagne en moyenne 3250 euros brut pour les femmes et un peu moins de 3000 euros pour les hommes. C'est un des seuls cas où les femmes sont mieux traitées que les hommes!", a-t-il lancé, provoquant les moqueries sur les réseaux sociaux.

Sur France Info, Eric Ciotti a été interrogé sur la fameuse caisse noire du Sénat dont aurait bénéficié François Fillon. "Une instruction est en cours, ça ne concerne pas directement François Fillon, mais tous les sénateurs qui étaient en fonction à l'époque." Façon de parler puisque François Fillon était bien sénateur à cette époque…

Lu sur le Huffington Post

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !