Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©MIGUEL MEDINA / AFP

Mythologique

Pas Jupiter mais "plutôt Éole, dieu du vent" : Laurent Wauquiez ironise sur le discours européen d'Emmanuel Macron

"C'est un catalogue d'intentions, beaucoup l'Europe des taxes et des impôts" a lancé le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le discours sur l'Europe d'Emmanuel Macron ? Ce n'était pas Jupiter mais "plutôt Éole, dieu du vent", a lancé avec ironie le vice-président des Républicains (LR) Laurent Wauquiez sur Radio Classique. Sécurité, contrôle des migrations, développement, transition écologique, transformation numérique : ce mardi 26 septembre, Emmanuel Macron a présenté ses propositions de refondation de l’Europe dans l'emblématique amphithéâtre de l'université de la Sorbonne, à Paris. Un moment qualifié de catalogue d’intentions par le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

"Il n'y a pas dans ce discours et derrière ce discours la moindre esquisse du début du commencement d'un travail en amont qui ait été fait avec nos partenaires pour le rendre possible" a jugé le candidat à la présidence des Républicains. "Angela Merkel dès lundi a fait une réponse d'ailleurs assez claire consistant à dire: écoutez, avant de faire un discours, mon jeune ami, on travaille. C'est un catalogue d'intentions, beaucoup l'Europe des taxes et des impôts: on a proposé un impôt européen sur les sociétés, une taxe sur le carbone, une taxe sur internet, une taxe financière", mais "pas de choses concrètes".

Lu sur Radio Classique

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !