Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©Reuters / Charles Platiau

Panique

Paris : la gare de Lyon évacuée après une alerte à la bombe

La gare a été rouverte 30 minutes plus tard, les démineurs n'ayant trouvé aucun engin explosif.

Fausse alerte. La gare de Lyon, située dans le 12e arrondissement de Paris, a été évacuée vendredi 13 novembre en début d'après-midi à cause d'une alerte à la bombe. Elle a été rouverte 30 minutes plus tard.

La préfecture de police a indiqué qu'il "n' y avait rien à signaler et que les démineurs n'avaient trouvé aucun engin explosif". L'évacuation a été lancée à la suite "d'une menace" postée sur les réseaux sociaux. Elle laissait "supposer qu'un objet suspect avait été déposé" dans la gare.

Le trafic SNCF a été "bloqué" pendant toute la durée de l'évacuation, entre 14h et 15h. Concernant les transports en commun, les RER A et D circulaient, mais ne marquaient pas l'arrêt à la station "Gare de Lyon", tout comme les métros des lignes 1 et 14.  Plusieurs centaines de voyageurs ont dû patienter avec leurs valises à l'extérieur de la gare.

Plus tôt dans la journée, c'est l'hôtel Molitor, situé dans le 16e arrondissement de la capitale, et dans lequel résidait l'équipe d'Allemagne de football, qui avait été évacué à cause d'une alerte à la bombe. Une équipe du laboratoire central de la préfecture de police a procédé à la vérification de toutes les chambres. La Mannschaft, qui doit affronter l'équipe de France ce vendredi soir, a été relogée dans un autre hôtel, a-t-on appris de source policière.

Lu sur France tv Infos

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !