Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Reuters/Charles Platiau

Voitures

Paris : Anne Hidalgo annonce de nouvelles restrictions de circulation

Ce mardi 23 janvier, dans les colonnes du Monde, la maire de Paris a défendu sa politique antipollution.

Dans les colonnes du Monde ce mardi 23 janvier, la maire de Paris rappelle que ses mesures antipollution, aujourd'hui décriées, avaient été annoncées dans son programme lors de la campagne des municipales en 2014. "Les Parisiens ont choisi un cap volontariste sur la question de l'écologie", estiment-t-elle, ajoutant qu'ils lui demandent de "ne rien lâcher" car "nos enfants sont en train de pâtir de maladies respiratoires ; trop de petits sont asthmatiques ; il y a 2.500 morts par an causées par la pollution de l'air".

De nouvelles restrictions de circulation

"Ma bataille n'est pas contre la voiture, mais contre la pollution", assure-t-elle, rappelant plusieurs mesures à venir. En effet, après l'interdiction de circulation en semaine des plus vieilles voitures, au 1er juillet 2016, et celles qui rentrent dans la catégorie 5 du classement Crit'Air en juillet 2017, Anne Hidalgo s'apprête à bannir les véhicules Crit'Air 4 de Paris au cours du 1er semestre 2019. Cette classe concerne à nouveau des véhicules particuliers à moteur diesel uniquement, ceux dont la date de première mise en circulation est comprise entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005. Les voitures Crit'Air 3 subiront le même sort en 2022. Cela concerne des diesels, ceux mis en circulation entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010, mais aussi des essences, du 1er janvier 1997 au 31 décembre 2005.

>>> À lire aussi : Hausse des prix du stationnement payant à Paris : avec Anne Hidalgo, socialisme et capitalisme de connivence font bon ménage

Anne Hidalgo a un objectif clair : plus aucune voiture diesel dans Paris en 2024, plus aucune voiture essence en 2030. L'édile annonce d'ailleurs l'organisation d'"une votation citoyenne" sur "la fin des voitures thermiques, d'ici à 2030". Elle sera organisée "un dimanche au printemps, avant ou après le dernier vote sur le plan climat au Conseil de Paris. Je souhaite que tous les Parisiens inscrits sur les listes électorales puissent y participer donc y compris les citoyens européens, mais aussi les résidents non-communautaires qui vivent dans la capitale", assure-t-elle, ajoutant qu'elle "souhaite pouvoir l'ouvrir aux 15-18 ans car il s'agit de leur avenir". "Douze ans, cela permet à chacun de se projeter et se préparer. Personne n'est pris au dépourvu", estime-t-elle.

 

 

 

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !