Paris : 3.000 policiers et gendarmes seront mobilisés ce samedi 31 juillet pour les manifestations contre le pass sanitaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Une manifestante brandit une pancarte lors d'un rassemblement contre la vaccination et le passe sanitaire, à Toulouse, le 24 juillet 2021.
Une manifestante brandit une pancarte lors d'un rassemblement contre la vaccination et le passe sanitaire, à Toulouse, le 24 juillet 2021.
©Fred SCHEIBER / AFP

Rassemblements

Paris : 3.000 policiers et gendarmes seront mobilisés ce samedi 31 juillet pour les manifestations contre le pass sanitaire

Quatre manifestations sont prévues ce samedi 31 juillet à Paris contre le pass sanitaire. Afin de les encadrer et pour assurer la sécurité, plus de 3.000 policiers et gendarmes devraient être mobilisés dans la capitale, selon des sources policières.

La journée du 31 juillet va être marquée par le troisième samedi consécutif de mobilisation. Quatre manifestations ont été déclarées à la préfecture par les anti-pass sanitaire pour la seule journée de samedi à Paris : l'une au départ des Halles, la deuxième au départ du Palais Royal, la troisième au départ de la gare Montparnasse et la dernière depuis Villiers.

Les deux plus importantes auront lieu à partir de midi au départ du métro Villiers en direction de la place de la Bastille, alors que la seconde partira à 14h30 depuis la gare Montparnasse pour un défilé en direction du ministère de la Santé.

Au total, plus de 10.000 manifestants sont attendus à Paris.

L'ancien numéro 2 du FN et actuel président des Patriotes, Florian Philippot, est notamment à l’origine de l’un des appels pour ces rassemblements.

Les manifestations prévues ce samedi à Paris et à travers l’Hexagone interviennent après les annonces de Jean-Michel Blanquer sur le protocole sanitaire de la rentrée prochaine en milieu scolaire.

Plus de 3.000 policiers et gendarmes seront donc mobilisés pour encadrer les manifestants et sécuriser les lieux sensibles à Paris, une semaine des incidents aux Champs-Elysées.

CNews

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

L’effet écho : 65% des fake news sur les vaccins Covid provenaient outre-Atlantique de… 12 personnes (mais suivies par 59 millions d’autres)Manifestations anti passe sanitaire : ce défi que le gouvernement aurait grand tort de snober

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !