Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
©AFP

Offensive

Palestine : les pays musulmans veulent créer une "force de protection internationale"

A l'occasion d'un sommet à Intanbul (Turquie) convoqué par Recep Erdogan, les pays musulmans ont plaidé pour l'envoi d'une force de protection internationale en Palestine, en proie à un bain de sang sans précédent, rapporte RT France.

Alors que les militants palestiniens continuent à tomber sous les balles israéliennes à Gaza, les représentants de 57 pays regroupés au sein de l'Organisation de la cooopération islamique (OCI) ont appelé le 18 mai, selon RT France, lors d'un sommet à Istanbul (Turquie) sollicité par le président Erdogan, à "une protection internationale pour le peuple palestinien, y compris par l'envoi d'une force de protection internationale", selon le communiqué final de la réunion. 

"Si nous devions nous unir, Israël ne pourrait pas poursuivre ses violations"

Alors que le chef d'Etat turc avait accusé Israël d'user de méthodes signes des nazis, l'OCI a quant à elle condamné "en les termes les plus forts les actions criminelles des forces israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés, notamment dans la bande de Gaza", où les tirs israéliens ont fait plusieurs dizaines de morts du côté des manifestants palestiniens, qui protestaient contre le déménagement de l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem. Le communiqué accuse en outre l'administration américaine "de soutenir les crimes d'Israël, y compris en le protégeant au Conseil de sécurité de l'ONU". Il voit en ce transfert d'ambassade "un acte de provocation et d'hostilité contre la nation islamique".

De ce fait, il appelle l'ONU à lancer "une commission d'enquête internationale" pour faire lumière sur le massacre perpétré à Gaza. Recep Tayyip Erdogan a estimé que "les violations commises à Jérusalem et en Palestine s'expliquent par les divisions et les différends entre les musulmans eux-mêmes". Il a donc appelé ces derniers à s'"unir" et à se "sacrifier pour défendre [leurs] lieux saints".

Lu sur RT France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !