Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Crédits Photo: Thomas SAMSON / AFP

Mikado

Notre-Dame de Paris : le démontage de échafaudage va débuter ce lundi

Ce chantier périlleux va débuter le 8 juin, révèle Le Figaro.

Enfin ! Le démontage de l'échafaudage de Notre Dame de Paris va débuter le lundi 8 juin, annonce Le Figaro à la veille du début de ce chantier. L'enlèvement de ce monstre de fer de 500 tonnes, qui comporte plus de 40.000 tubes imbriqués les uns dans les autres - certains fondus et tordus du fait de l'incendie qui a ravagé la charpente de la cathédrale - devrait durer au moins trois mois.

Ce chantier, qui a pris six mois de retard du fait des grèves, du mauvais temps et de l'épidémie de Covid-19, est essentiel car c'est seulement une fois cet échafaudage enlevé que la cathédrale ne risquera plus l'effondrement - même si, heureusement, des dizaines de capteurs posés sur le métal indiquent par ailleurs qu'il est stable depuis plusieurs mois. Plusieurs semaines de préparation minutieuse ont été nécessaires pour préparer cette étape cruciale du chantier de restauration.

"Une grue de 75 mètres de haut a été installée en janvier dernier. Deux ascenseurs ont été installés de part et d'autre de l'échafaudage pour monter les matériaux. Un nouvel échafaudage en deux parties, qui s'élève plus haut que l'ancien, a été posé. Il le stabilisera des deux côtés pour qu'il ne se déséquilibre pas pendant le démontage. Des poutres massives ont été posées pour encercler l'échafaudage. Une passerelle a été montée au-dessus de la masse, afin de permettre à des cordistes de l'entreprise Jarnias de s'accrocher et de descendre au cœur de la forêt de tubes", détaille Le Figaro. Lors du démontage des tubes, un à un, les cordistes devront éviter que l'ensemble ne s'effondre, mais aussi prendre garde aux émanations de plomb. 

 

 

 

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !