Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©CGPME

Stratégie

Nicolas Sarkozy plancherait sur une mesure visant à interdire le port du voile dans l'espace public

Il pourrait s'agir d'un texte "qui interdit le port de signes et d'emblèmes manifestant l'adhésion à une idéologie revendiquant l'inégalité entre les femmes et les hommes", a expliqué l'un des conseillers de l'ancien Président, cité par RMC.

Invité au micro de Radio Classique ce mercredi matin, Nicolas Sarkozy a évoqué "la question de la prise en main de la société par des organisations proches des Frères musulmans".

Selon lui, "la réponse c’est l’application de la même règle pour tout le monde : pas de voile, pas de burkini, pas d’horaires dans les piscines et l’égalité stricte des droits entre l’homme et la femme. C’est ça la République française". 

Interrogé par Guillaume Durand sur le fait de savoir s'il compte effectivement élaborer un projet pour interdire le voile, l'ancien président de la République a répondu : "Exactement". 

Par ailleurs, d'après les informations de la radio RMC, qui cite l'entourage du candidat à la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy travaille en effet à l'élaboration d'une mesure visant à interdire le port du voile dans l'espace public, sans inclure les autres signes religieux. 

Il pourrait s'agir d'un texte "qui interdit le port de signes et d'emblèmes manifestant l'adhésion à une idéologie revendiquant l'inégalité entre les femmes et les hommes", explique l'un de ses conseillers. 

Les propos rapportés par RMC ont toutefois été démentis dans la foulée par une autre conseillère auprès de l'Express : "Nous restons sur le burkini, pas sur le voile. Il y a emballement médiatique mais aucune ambiguïté".

>>>> À lire aussi : Taux élevé de mariages mixtes et élaboration de lois contre le port du voile : tel est le paradoxe français mis en évidence par Emmanuel Todd

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !