Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
©Capture

En campagne

Nicolas Sarkozy : "Les Français exigent une alternance forte et franche"

L'ancien président de la République a répondu aux questions de Laurent Delahousse sur le plateau du JT de France 2 vendredi soir.

Au lendemain de "L'Émission politique" consacrée à Alain Juppé, Nicolas Sarkozy était l'invité du journal de 20 heures de France 2 ce vendredi soir. L'ancien président des Républicains a tout d'abord rappelé sa conception de la primaire de la droite et du centre qui se tiendra les 20 et 27 novembre. "La confusion c'est le contraire de la démocratie. (...) Si on demande à quelqu'un qui partage les valeurs de la gauche d'aller signer un document indiquant qu'il partage les valeurs de la droite et du centre, ça s'appelle de la confusion déloyale", estime l'ancien président qui souhaite que la primaire de son parti soit "ouverte à tous ceux qui partagent les valeurs de la droite et du centre".

"J'ai une ambition dans cette campagne, c'est d'essayer de décrire la réalité des Français", répète Nicolas Sarkozy, qui a promis en cas de victoire à l'élection présidentielle d'organiser un référendum sur l'internement administratif des fichés S "les plus dangereux". L'ancien président a par ailleurs dénoncé "un islam politique qui tente d'imposer sa mainmise sur une partie de la société". 

"Je propose de suspendre l'automaticité du regroupement familial (…) Nous ne pourrons plus l'accepter pour les étrangers non communautaires, c'est un débat fort, sensible, important", a également estimé Nicolas Sarkozy, qui promet la tenue d'un deuxième référendum sur la question du regroupement familial. 

>>>> À lire aussi : Le camp Sarkozy sème le vent du tout-sauf-Juppé

Vu sur France 2

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !