Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
©ERIC PIERMONT / AFP

"Route Nationale 7"

Nicolas Dupont-Aignan réclame la gratuité des autoroutes pour cet été

Le président de Debout La France, Nicolas Dupont-Aignan, a appelé ce lundi à rendre les autoroutes gratuites cet été pour soutenir le pouvoir d'achat des Français et le tourisme.

Alors que les Français se posent de nombreuses questions pour la période estivale et sur l’organisation des congés de juillet et août, les personnalités politiques ont proposé des idées qui pourraient faciliter la vie de nombreux vacanciers. Nicolas Dupont-Aignan, le président de Debout la France, souhaite ainsi que les péages des routes soient gratuits cet été afin de "contribuer au pouvoir d'achat" des Français. La présidente du conseil régional d'Occitanie, Carole Delga, avait déjà proposé ce projet il y a une dizaine de jours.

Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne, s’est exprimé sur les ondes de Sud-Radio :

"Il faut que les autoroutes soient gratuites pour les Français en juillet et août". 

Il a également annoncé avoir lancé une pétition en ligne sur cette question.

Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat aux Transports, avait indiqué mardi dernier qu’il n’était ni réaliste, ni souhaitable d'exiger cet été la gratuité des péages auprès des sociétés d'autoroutes. 

Nicolas Dupont-Aignan a pourtant estimé que "les profits accumulés par les sociétés d'autoroute sont exorbitants depuis dix ans" avec "un taux de profit de 20 à 24%". "C'est du racket", selon lui, alors que les sociétés "se sont gavées au détriment de la collectivité", au regard de la privatisation des autoroutes françaises dans les années 2000.

Selon le président de Debout la France, ces entreprises "pourraient contribuer au pouvoir d'achat des ménages, ça leur ferait une baisse de 18% des bénéfices de l'année, ce ne serait pas la mort".

Nicolas Dupont-Aignan a aussi plaidé pour une nationalisation des sociétés d'autoroute.

Sud-Radio

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !