Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Justice

Molex : la justice accorde 7 millions aux anciens salariés licenciés "sans cause réelle ni sérieuse"

L'avocat des salariés a exprimé "sa grande satisfaction" à l'issue de cette décision.

Une victoire pour les "Les Molex". Ce mardi, la cour d'appel de Toulouse a jugé "sans cause réelle ni sérieuse" le licenciement en 2009 de 191 anciens salariés du groupe de connectique automobile Molex. Au total, la justice leur a accordé un total d'environ 7 millions d'euros d'indemnités. La cour est donc allée dans le même sens que les prud'hommes de Toulouse, en estimant que l'employeur avait agi "avec légèreté" dans ces licenciements. Elle a cependant réduit les indemnités, qui étaient fixées à 10 millions d'euros en première instance.

Cette décision est un revirement positif pour les salariés, quelques mois après une décision en leur défaveur émanant de la Cour d'appel de Bordeaux. En décembre 2015, celle-ci avait en effet jugé que la maison-mère américaine de Molex ne pouvait être tenue pour responsable de la fermeture en 2009-2010 de l'usine de Villemur-sur-Tar.

L'avocat des salariés a donc exprimé "sa grande satisfaction" dans cette affaire qui symbolisait pour certain le combat contre les licenciements abusifs et les "patrons voyous". Mais le mot fin n'est peut-être pas encore écrit. L'entreprise américaine dispose désormais de deux mois pour se pourvoir en Cassation.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !